Let’s Go : Tristesse Contemporaine fait sa (belle) rentrée

Tristesse Contemporaine« I got all my friends and my people with me/ Everywhere I go is everyone I see / But I’m just looking for another place to be/ I’m just looking for another place for you and me / Let’s Go Let’s Go Let’s Go C’mon baby Let’s Go ». On a connu des lancements moins élégants que celui-ci. Tristesse Contemporaine est de retour et le moins qu’on puisse dire c’est que le groupe ne semble pas campé sur ses bases. Gothique et new-wave sur son premier album (Pschent – 2012), le trio le plus international de France en avait surpris quelques uns avec l’orientation plus électro de son second (Stay Golden – 2013). S’il est trop tôt pour savoir ce que nous réservera Stop And Start (le 20 janvier chez Record Makers), ce premier single nous donne le sentiment que le groupe s’est encore mis en mouvement pour évoluer et investir de nouveaux territoires.

Entre le recours au claquement de mains (l’instrument le plus cool de la planète avec le chœur de gosses), l’électro minimaliste et hypnotique à la Suicide, ouvert sur un déchaînement de guitares imparables sur la dernière minute, le chant tout en retenue de l’ami Mau/ Michael Giffts, Let’s Go coche toutes les bonnes cases au rayon « single réussi ». Exigeant mais efficace, pas idiot mais simple, long en bouche mais haut en couleurs, le titre est un bel exemple de ce que s’évertue à faire ce groupe entre une forme de sophistication arty et une évidente séduction depuis son arrivée sur le marché de la musique indé. Le travail de guitare du magnifique Leo Hellden et les claviers volants de Narumi Herisson font des merveilles pour façonner une musique intrigante, passionnante et en même temps immédiatement assimilable. Tristesse Contemporaine marie la synth-pop et la cold-wave rafraîchie à merveille. On a hâte d’entendre la suite.

Photo : Flavien Prioreau.

Ecrits aussi par Benjamin Berton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *