Oh ouaip, c’est Owen !

Owen - The King Of WhysLe nom est trop commun pour attirer l’attention. Taper « Owen » dans la rubrique artistes de Discogs et ça vous sortira 2 295 occurrences. En plus, le visuel de l’album à venir est moche. Et puis, les informations laissent présager d’un énième album de folk US : le disque a été enregistré au studio de Bon Iver et le serviable S. Carey s’est chargé de la production.

Mais c’est la mi-temps du match de foot et on n’est pas loin de la saturation en matière de jérémiades de mecs tatoués aux coupes de cheveux improbables. Alors on clique pour écouter Owen… Et c’est marrant, parce que ça nous rappelle un truc qu’on a adoré en son temps et qu’on a réécouté il y a peu. Mais oui, mais c’est bien sûr : Owen est le pseudo de Mike Kinsella, l’ancien leader d’American Football dont l’unique album a été réédité en 2015 par Polyvinyl Records !

Chouette, se dit-on benoîtement, en plus des projets qu’il poursuit toujours avec ses frangins (Joan Of Arc, Owls), il fait des choses plus personnelles en solo… Pardon ?! C’est son 8éme (H-U-I-T-I-E-M-E) album sous cette identité ?! C’est ça, prends-moi pour un jambon. Et le prochain Président des États-Unis va s’appeler Donald comme le canard de Disney ?!

Sauf qu’en cherchant (tant pis, on va rater la seconde mi-temps), effectivement on reboucle l’histoire : Owen est bien à la tête d’une copieuse discographie, dont L’Ami Du Peuple est bien passé entre nos mains en 2013 mais depuis il traîne dans un carton qu’on n’a même pas pris la peine de vider après le dernier déménagement. Autant dire qu’à l’époque, on n’avait pas établi la filiation avec American Football (qu’on tient, comme certains, pour le meilleur groupe emocore de sa génération, que ce soit dit), et Owen n’avait pas su nous convaincre.

Les choses vont peut-être changer car Settled Down se place en juste équilibre entre noirceur cold-wave et puissance math-rock, émotion et spontanéité. Mike Kinsella, avec son honnêteté habituelle, précise également qu’il a chipé la ligne de piano à The Radio Dept. (The Worst Taste In Music). Voilà qui place The King Of Whys annoncé pour le 29 juillet chez Wichita en Europe sous les meilleurs auspices.

Un autre extrait, Lost, diffusé sur le Bandcamp d’Owen

Tracklist
01. Empty Bottle
02. The Desperate
03. Settled Down
04. Lovers Come and Go
05. Tourniquet
06. A Burning Soul
07. Saltwater
08. An Island
09. Sleep Is a Myth
10. Lost
Liens
Ecrit par
Ecrits aussi par Denis

Bob Moses se met à poil pour l’hiver

De l’art du contre-pied pour faire dresser les poils. En 2018, Bob...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *