Tancred, Potty Mouth et les nouveaux Breeders… gay : le retour IV

Tancred - NightstandA chaque fois que Tancred sort un nouvel album, on est quelques uns à crier au génie (sans frotter). Mais qu’est-ce qui fait que ces filles là n’ont pas encore eu un destin à la Breeders ou même à la Veruca Salt : un tube, du succès (même d’estime), de quoi s’embrouiller entre elles, sombrer dans la drogue et organiser un come-back lucratif qui leur permettra de payer leurs dettes ? Bah non, pas moyen, et gageons que ce n’est pas Nightstand, leur prochain album (le quatrième) à paraître chez Polyvinyl, qui va bouleverser la donne. Tout le monde a l’air de se foutre de ce genre de musiques où des filles à guitares essaient de jouer plus vite que les Pixies en serrant les cuisses. Et pourtant… pourtant, il y a plus de rock et de musique dans ce seul morceau, Something Else, que dans nombre des disques qui font l’actualité de la rentrée.

Tancred est le groupe qui dissimule les activités de Jess Abbott, une Américaine, qui a fait une dizaine d’années auprès de Now, Now, un autre groupe plutôt intéressant mais méconnu, avant de faire sécession et de monter sa propre affaire. Pour être précis, Abbott a monté Tancred bien avant de quitter Now, Now puisque le premier album du groupe a maintenant 7 ans. On avait cru avec le précédent, l’exceptionnel Out of The Garden, que la réalité allait frémir dans le bon sens et que l’heure de Tancred était venue mais rien ne s’est passé comme il fallait. Le monde de l’indé US a bruissé de plaisir et puis plus rien. Zou. Un beau clip, quelques papiers et retour à la case départ, c’est-à-dire l’anonymat des studios miteux et des premières parties en appui de groupes même pas maousses pour deux sous comme Weaves ou Foxing. Tancred mérite mieux que ça à l’image de son nouveau single, enlevé et incisif.

Pour l’occasion et afin de chanter les louanges de « l’amour qui ne dit pas son nom », les Tancred reçoivent ici le renfort exceptionnel de Potty Mouth, groupe de riot girrrrls célèbre et originaire du Massachussetts. La voix de Abby Weems ajoute une touche à la Liz Phair à un ensemble qui sent bon les années 90 et les années Breeders. Comme le clip est pas mal (qu’on soit homo ou hétéro), on se dit que ce Something Else pourrait tirer son épingle du jeu et surfer sur la vague MeToo, Nousaussi, Machinchosedifférentialiste pro-altersexuelle pour faire parler la poudre pop. C’est tout le mal qu’on souhaite à Tancred, même si la couverture de Nightstand ne devrait pas les aider à égayer leur image.

Ecrits aussi par Benjamin Berton

Franklin / Someone Else
[Wool Recordings]

Et si c’était là l’un des meilleurs albums français de l’année ? La...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *