Clip de Noël : Schlaasss défient Psy avec un Biboonitz furieusement addictif

SchlaasssLes Schlaasss, le groupe de rap électro-trash le plus punk de Saint-Etienne, reviennent pour la saison avec une belle offrande de Noël qui pourrait bien s’imposer comme le titre le plus viral et addictif de cette fin d’année. Biboonitz, accompagné par son clip impeccable et taillé pour les réseaux sociaux, annonce aussi le retour du trio, avec sans doute un album à suivre, mais c’est surtout une petite bombinette aussi efficace qu’une boule de neige lancée dans les boules à toute vitesse ou qu’un glaçon qui vous dégouline dans le cou et vous oblige à une frénétique danse de Saint Guy.

On va pour le plaisir reproduire ici le premier couplet de ce morceau dont on ne comprend évidemment rien du tout et qu’entonne la divine Charlie Dirty, la chanteuse de Schlasss, avec l’énergie, la vivacité et la sauvagerie sexy qui la caractérisent. L’accompagnement proposé par ses deux compères Kiki et Daddy Schwartz (s’ils s’appellent toujours ainsi) est une tuerie trapcore qui ne laisse aucune chance à vos neurones et à la concurrence. A l’écoute de Biboonitz, on lâche prise instantanément et on a qu’une idée ou deux en tête, toutes aussi débiles les unes que les autres : danser à poil, picoler jusque petit matin ou baiser son copain/copine déguisé(e) en Père/Mère Noël.

BibooBoo BibooBoo BibooBoo BibooBoo BibooBoonitz BibooBoonitz BibooBoo BibooBoo BibooBoo BibooBoonitz … Bakayaro Na Na na Na kitchy noko tchicca zoom Hu Yapari Gan gang gan Youkoutou Onto ni Gan gang gan Youkouta Kokoro Grouchi burrito bibounitzoo Biboonitzoo Biboonitzai aie aie Youkoutou Grouchi burrito bibounitzoooo Biboonitzoo Biboonitzai aie aie Biboonitz Youkoutou Baka Baka

C’est pas ça qui va faire avancer la loi immigration, remonter le PIB du pays, ni créer de l’emploi, mais un gros pogo rigolard n’est pas la pire des manières de fêter la fin d’année. Il faut juste veiller à ne pas frapper les gamins et mémé dans les tibias. C’est encore plus jouissif que de faire du poney en Corée du Nord avec Gérard Depardieu. Evidemment ça se share avec les ami(e)s jusqu’à ce que ça en devienne insupportable.

Allez, on se fait un petit plaisir en réécoutant un classique du groupe. Brrr…

Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
Pourquoi il ne faut pas rater les concerts de Pram au mois de mars…
L’un des meilleurs groupe inconnus du monde débarque en France en mars....
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *