Sur les traces de Matt Elliott

What a Fuck Am I Doing on This Battlefield Matt ElliottLe projet est aussi original que fascinant : deux vidéastes, Nicolas Peltier et Julien Felzans, ont suivi pendant deux ans et demi le singulier Matt Elliott.

Singulier car celui qui s’est longtemps caché sous le nom de The Third Eye Foundation est vraiment un personnage. Un type pas commode de prime abord, un peu flippant, qui peut foutre mal à l’aise mais qu’on dit « très sympathique… quand on le connaît », auteur d’une musique souvent flippée et flippante (histoires de banlieues sordides, de drogues, de violences urbaines, de flingues, …), qui a réalisé un cross-over incroyable entre ses premières inspirations électroniques radicales (Semtex -1996) et une quête sur ses origines au cœur des musiques slaves (ses sept disques sous son nom, parus entre 2033 et 2013).

Le court métrage What A Fuck Am I Doing On this Battlefield, plébiscité lors de nombreux festivals visuels et réalisé par Nico Peltier et Julien Fezans, est l’occasion d’en connaître plus sur cet artiste inclassable.

On croisera aussi Chris Cole (Manyfingers), Chris Adams (The Declining Winter) et Chapelier Fou au générique, puisqu’ils faisaient office de backing-band de luxe lors de la tournée de The Third Eye Foundation.

Promis, le jour où je croise ce gars au bar, je lui paie une bière sans moufter.

Ecrit par
Ecrits aussi par Denis

Ici Dix-Sept from French County

Qu’il est bon de voir de nouvelles structures émerger, de nouveaux groupes...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *