The Declining Winter annonce le Printemps

The Declining Winter Endless SceneryL’hiver balbutie, l’automne anticipe son arrivée : il n’y a plus de saison.

L’année avait déjà été prolifique pour Richard Vincent Adams, mais dans un dernier élan avant de clôturer le chapitre 2015, The Declining Winter a profité de la trêve des confiseurs pour faire un ultime tour sur notre platine. Pour ce qui est de la parution du single posthume de Hood annoncé par ailleurs, il faudra en revanche encore être patient, Acuarela semblant avoir eu encore quelques déboires avec son fabricant.

Enregistrés en même temps que Home For Lost Souls (Home Assembly Music – 2015), neuf compositions sont réunies sur Endless Scenery qui parait sur le label grec Sound In Silence en tirage limité à 300 exemplaires faits mains comme d’habitude et avec une pochette qui respecte la charte graphique du label et colle à merveille avec l’identité de The Declining Winter.

Mélodies flottantes et fugaces, couplet sans refrain, ces chansons célèbrent l’onirisme, jouent avec l’atmosphère, suspendent le temps. Si certaines pièces semblent être des esquisses de ce qui pourraient devenir des chansons aux mélodies limpides derrière une production délibérément cotonneuse, on retiendra surtout When He Was Alive d’une infinie douceur et profondément triste. Et puis aussi Alsager Commerce qui, tout au contraire, est traversé par un vent frais d’espoir qui ragaillardi.

Et pour notre plus grande joie, on sait que Richard Adams travaille activement sur de nouveaux projets à paraitre dans les prochains mois, que ce soit avec Memory Drawings ou encore et toujours The Declining Winter.

Ecrit par
Ecrits aussi par Denis

Oso Oso : à l’Ouest rien de nouveau

Si tant est qu’on apprécie la pop américaine à guitares, élastique et...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *