The Beat Escape au pays du Magicien d’Oz

The Beat EscapeEn voilà deux qui ont trouvé le patronyme idoine pour leur projet musical : The Beat Escape.

La musique d’Adam Weitzman et Patrick A. Boivin, deux jeunes hommes basés à Montréal, est arrivée jusqu’aux oreilles du toujours curieux Simon Raymonde qui les a invité à rejoindre son écurie Bella Union. Il est vrai que Seeing Is Forgetting a tout pour séduire l’ancien Cocteau Twins avec sa ligne de basse minimale et ses synthétiseurs éthérés. Un chant monotone et distancié suffisent à rendre la mélodie mélancolique et poisseuse à souhait. Quant au « beat », il tourne vraiment au ralenti. Un régal d’éléctronica-shoegaze à la Tycho, mais en y ajoutant des influences gentiment new-wave, vaguement cold. Voilà des ambiances et des références qui plaisent forcément aux nostalgiques, et puis comme les deux Canadiens semblent toujours parler de bouffe et sont prêts à venir faire les DJ ou donner un concert contre un bon repas, forcément, ils avaient des accointances avec l’Anglais.

En sus de ce premier extrait qui a l’honneur d’être mis en images dans l’univers virtuel et bizarre de Sabrina Ratté, The Beat Escape a aussi distillé Half Empty Happiness (lien ci-dessous) que l’on pouvait déjà écouter en face B d’un premier EP paru en vinyle à l’automne dernier.

Pour l’album, il faudra encore attendre un peu, puisque le duo le finalisait depuis son home-studio, tout juste à quelques heures du Nouvel An.

Vivement la suite.

The Beat Escape – Half Empty Happiness

Ecrit par
Ecrits aussi par Denis

Qui vivra, IRAH

En signant IRAH, le label danois Tambourhinoceros poursuit son indéfectible soutien à...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *