69 et l’héroïsme de la dernière chance

69 - HeroicLeur précédent album n’était pas bien gai mais Heroic, le nouveau, déjà disponible en précommande vinyle et écoute sur bandcamp (quel régal !), le dépasse de beaucoup en noirceur et en radicalité. Les 69 (qu’on continue de désigner, presque malgré eux par facilité, comme les ex-Sloy), soit toujours et principalement Virginie Petaivi et Armand Gonzalez, auront mis plus de cinq années de travail (même si Adulte est sorti en 2013) à construire les 8 titres de ce troisième disque. Le son est glaçant, dépouillé mais aussi habité et hypnotique. On pense comme souvent chez eux au premier PIL et à ses lambeaux de matière électronique mis bout à bout pour composer des chansons qui n’en sont déjà plus. On pense au Pere Ubu des usines désaffectées et des hangars délabrés. On pense à la détresse quasi mystique d’un Julian Cope, sans que cela enlève quoi que ce soit à l’originalité d’un groupe qui trace un sillon singulier depuis plusieurs années entre cold wave, post-punk et une électronica bien à lui.

Heroic surtout semble entrer en résonance avec l’état lamentable du pays, la tristesse du système dans lequel il déploie ses charmes, les lignes de fracture qui le traversent et le transpercent. On image mal cette musique produite chez nous… sous Giscard d’Estaing. On imagine encore moins qu’elle vienne d’un Béziers ensoleillé et transfiguré esthétiquement par l’action énergique de Robert Ménard (on rigole, rassurez vous). L’album sonne plus apocalyptique et ébloui par la décomposition qu’à proprement parler politique. Il en ressort un sentiment d’angoisse et une beauté malade qui impressionnent.

On reviendra sur l’album dans son ensemble avant la fin d’année (histoire de le digérer un peu mieux). Après le remarquable LP de Frustration, et avant le retour tout aussi déstructuré et radical de Tristesse Contemporaine, la maladie française ouvre des territoires musicalement passionnants.

Ecrits aussi par Benjamin Berton

D’Umberto à Umberto : le meilleur musicien pour le pire des mondes

Alors que son dernier album en date, le magnifique Helpless Spectator constitue...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *