Avec L’Échappée Bertrand Betsch amorce sa nouvelle Traversée

Bertrand Betsch - La TraverséeMine de rien Bertrand Betsch enquille les albums. Or, on suit / lit le chanteur sur son profil Facebook plus qu’on écoute ses disques. Peut-être parce que l’hétérogénéité de sa Vie Apprivoisée (Microculture / Les Imprudences) parue en 2016 nous laissa parfois dubitatifs. Depuis, c’est tout doux qu’on écoutait ses chroniques terriennes.

Faisant fi de notre inconstance, le toulousain, bientôt quinqua, proposera un nouvel album au printemps (le 24 avril). Le disque à nouveau microcultivé est baptisé La Traversée… La traversée, la traversée, n’était-ce pas aussi le titre d’une chanson ouvrant Pour Mémoire, une œuvre bilan livrée à l’été 2018 (réponse ci-dessous) ?

On trouve très belle L’Échappée que son auteur offrit au tout début du mois de février. C’est la trace du Betsch qui touche notre corde sensible. Celui poétique, délicat et bouleversant qui vient appuyer là où ça palpite, qui s’évade ici en quelques éclats de harpe.

Ce treizième opus ayant déjà reçu tout le soutien dont il avait besoin pour exister, il n’y a donc plus qu’à patienter pour entendre la suite et ne plus avoir les pavillons dans l’entre-deux.

La traversée – Bertrand Betsch

Paroles
On passera
Par la fenêtre ou par un trou
Assis, rampant, à genoux
Par la cheminée, par le grenier
Par les fossés, par les fourrés
Par un sentier délaissé
Ignoré, reculé
On passera par la forêt
Par un endroit secret
Dans la lance d’un éclair
Pas très loin d’un finistère
Par des chemins de traverse
Au cœur même d’une averse
Ou bien dans le trajet
D’un regard inquiet
Au fond d’une valise
Dans le foutoir d’une remise
Ou encore dans l’absence
D’objets en partance
On se glissera dans une boîte
Une malle étroite
On profitera d’un coup de balai
De la flamme d’un briquet
D’un grand coup de vent
D’un éternuement
Pour se coucher dans le sable
Dans le souffle d’un vocable
Puis dans la roue d’un camion
Puis dans la roue d’un avion
À l’ancre d’un bateau
Dans le sillage d’un cargo
On suivra le parfum de la houle
On nagera dans le bain d’une foule
Et l’on s’échappera x 3
Se secouer, s’ébrouer
Et se libérer de ses chaînes
Se rebiffer, se faufiler
Mais se libérer de ses chaînes
Quoi qu’il advienne
S’en libérer x 2
Liens
close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.
En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Mots-clés de cet article
,
Ecrit par
Ecrits aussi par David B

Morning Routine* #1 – Pomme et Waxx subliment Comme Tu Vis

J’adore Pomme et malgré toute l’attention que je lui porte j’ai manqué...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *