Beach Youth : jeunes et insouciants

Beach YouthLa jeunesse permet tout ou, en tout cas, excuse beaucoup. Chez certains, le poids de l’héritage et le respect des codes inhibent toute velléité. Chez d’autres, comme Beach Youth, un mélange d’insouciance et de crâne assurance juvénile prend le dessus pour permettre au groupe normand (oui, encore un) de s’aventurer sur un terrain labouré de longue date par les Massey Ferguson surpuissants de l’industrie 2.0. Leur nouveau morceau mis en ligne prêtera le flanc aux critiques, depuis sont titre (Young) d’une vacuité confondante et le visuel stéréotypé, jusqu’à sa ritournelle éculée à deux voix et ses guitares qui cocottent, comme on entend un peu partout depuis déjà un bon moment. Et c’est vrai, Beach Youth ne pourra pas échapper à une comparaison avec The Drums

Mais ce serait oublier que ces derniers ont eux-mêmes, au moment de leur éclosion à l’époque des singles surexcitants parus entre 2009 et 2010, été taxés de recycler les chansons de leurs aînés. Il serait donc plutôt drôle de voir qu’en quelques années, et malgré un troisième album tiédasse, le groupe de Brooklyn est lui-même devenu une référence à l’aune de laquelle on jauge les petits nouveaux. Tout va tellement vite que tel ou tel groupe passe de la case « next big thing » (comme disait en son temps Bernard Lenoir et les Inrocks) à « référence »… En clair : Beach Youth ne fait rien de neuf.

Mais comme ces quatre garçons le font le sourire aux lèvres, sans une once d’insolence et d’ironie, et avec un certain talent pour claquer une mélodie estivale et insouciante comme on en a bien besoin en ce moment, on se repaîtra de ce single comme d’une friandise, en attendant d’en entendre plus.

Et alors que les quotas francophones à la radio font de nouveau débat, on préfère largement les groupes français « jeunes et insouciants » élevés aux classiques anglo-saxons plutôt que les chanteurs francophiles « jeunes et cons » à qui on souhaite une longue retraite.

Mots-clés de cet article
,
Ecrit par
Ecrits aussi par Denis

Girl In Red : notre jeunesse a-t-elle encore un (bel) avenir ?

Un vieil adage, ou plus exactement pour les érudits une citation de...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *