Blu & Exile / Miles
[Dirty Science]

8.8 La note de l'auteur
8.8

Blu & Exile - MilesDes évidences, il y en a dans la vie. L’association de Blu & Exile est de ce tonneau tant l’osmose transpire de leur discographie commune. En 2020, pour le plus grand plaisir des hip-hop-philes, ils viennent glisser tout près de nos oreilles Miles.

Prenons le bien par la racine, tout ce qu’on aime du duo est présent sur Miles : des rythmiques soulful, de l’introspection et du bon esprit. Pour relever le tout à la sauce jazz, un album en forme d’hommage à monsieur Miles Davis.

Miles : From An Interlude Called Life

Miles transpire cet évangile du Blue selon Blu & Exile où les idées profondes ne sont jamais bien loin et les références pléthoriques et engagées fournissent une essence d’inspiration. En parlant d’essence, celle-ci relève de la magie ou plutôt de l’expérimentation réussie d’un alchimiste voulant découvrir  l’or rapologique. Ce n’est pas nouveau mais il faut le rappeler, le duo que compose Blu & Exile a cette faculté à nous faire fondre tel un sucre entre langue et palais. The Feeling ou Dear Lord en sont de bons exemples. Leur musique est une forme de catharsis hip-hop face à la tiédeur ambiante de leurs confrères.

Et résonne Roots Of Blue, une bougie de neuf minutes qui éclaire juste ce qu’il faut pour nous transporter dans l’histoire des références de Blu et bien plus. Exile et ses rythmiques africaines obsédantes viennent envelopper cette lueur de mémoires et de transcendances dont la mise en image est en en-tête de cette chronique. De plus, cette douzième pièce du puzzle est résolument Black Lives Matter compatible.

Dans l’océan bleu des multiples possibilités de Miles, Blu & Exile se sont entourés d’une bande de poissons familiers. Les amis d’enfance Miguel (The American Dream) et Aloe Blacc (African Dream) ainsi que les fréquents compagnons de route Choosey (Music Is My Everything), Fashawn (Requiem Of Blue) etc sont présents. Chacun apporte un galet qui se fond parfaitement au lagon proposé par le beautiful duo.

S’il doit y avoir quelques regrets et cela reste un détail, la présence de certains morceaux totalement étranger à l’atmosphère globale du projet viennent amoindrir l’unité de celui-ci.

En substance

Miles est un album dense qui figurera obligatoirement dans les tops de l’année 2020 (voir même plus) tant la somme de ces qualités est élevée. Cependant il ne supplantera pas au firmament du duo californien le méga classique Below The Heavens dont la beauté n’eut, n’a et n’aura aucun pareil.

Tracklist
01. Blue
02. When The Gods Meet
03. True & Livin’
04. Miles Davis
05. The Feeling
06. Music Is My Everything
07. Bright As Stars
08. Blue As Can I Be
09. You Ain’t Never Been Blue
10. Miles Away
11. Troubled Water
12. Roots Of Blue
13. African Dream
14. Requiem Of Blue
15. The American Dream Pt.2
16. Dear Lord
17. To The Fall, But Not Forgotten
18. All The Blues
19. Spread Sunshine
20. The End
Liens
Mots-clés de cet article
, ,
Ecrit par
Ecrits aussi par Alex Carter

As Valet / Inner Journey
[A Night On Canopy]

Le clair de lune martiniquais des productions du troisième album d’As Valet...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *