Cat Power revisite le Pa Pa Power de Dead Man’s Bones

Cat Power - CoversChan Marshall se présentera de nouveau au monde le 14 janvier prochain avec un nouvel album de reprises baptisés sobrement… Covers (via Domino Reccordings).

Après une relecture très personnelle et formidable d’un titre de Frank Ocean (Bad Religion), la chanteuse américaine livre sa version de Pa Pa Power, une chanson appartenant au répertoire de Dead Man’s Bones, groupé fondé par Ryan Gosling et Zach Shields.

Cat Power s’est emparé de cette chanson en 2012. Elle l’a joua lors d’une tournée en Chine un an plus tard. Cette reprise lui fut inspirée par le mouvement Occupy Wall Street.

« I started playing this solo in 2012 (originally more dissonant and trance-y), when the Occupy Wall Street protests were going on. Occupy was bunkering down and saying, “This shit’s fucking fucked up.” And helping citizens be a voice in their local government. They got a lot of good things done, but the American media killed the movement. I felt like this song was relative to that. The American media has always penalized any sort of social progressiveness and is always the first to express conservative rhetoric against something that is beneficial to the nation. I’d open with this song on the 2013 China tour. “Burn the streets, burn the cars. (J’ai commencé à jouer ce solo en 2012 (à l’origine plus dissonant et trance), au moment des manifestations d’Occupy Wall Street. Occupy se bunkérisait et disait : « Cette merde est foutue ». Et ils aidaient les citoyens à se faire entendre auprès de leur gouvernement local. Ils ont fait beaucoup de bonnes choses, mais les médias américains ont tué le mouvement. J’ai senti que cette chanson était relative à ça. Les médias américains ont toujours pénalisé toute forme de progressisme social et sont toujours les premiers à exprimer une rhétorique conservatrice contre quelque chose qui est bénéfique pour la nation. J’ai commencé par cette chanson lors de la tournée 2013 en Chine. « Brûlez les rues, brûlez les voitures) ».

La musicienne débutera en janvier 2020 une tournée américaine. Elle se produira également en France le 29 mai, à la Salle Pleyel (Paris).

L’album contient également une reprise des Pogues

Covers n’est pas le premier album de reprises proposé par l’artiste. The Covers Record, disque paru en 2000, faisait déjà la part belle aux relectures.

Tracklist
01. Bad Religion
02. Unhate
03. Pa Pa Power
04. White Mustang
05. A Pair Of Brown Eyes
06. Against the Wind
07. Endless Sea
08. These Days
09. It Wasn’t God Who Made Honky Tonk Angels
10. I Had a Dream Joe
11. Here Comes A Regular
12. I’ll Be Seeing You
Liens
close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots clés de l'article
, , , , ,
Ecrit par
More from Beecher
Minor Victories : Cogs et sa chasse à l’homme dans les bois
On pensait que l’éponyme premier album de Minor Victories flirterait avec les...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.