Soft People chante ses traumas d’enfant avec délicatesse

Soft People - The Absolute BoyLes Américains de Soft People sont de retour après un premier album en 2017 avec un nouveau titre, The Absolute Boy, qui parle des violences subies par la moitié du duo, Caleb Nichols, lorsqu’il était enfant, et du stress post-traumatique (PTSD) dont il est victime depuis. Le titre, délicatement pop mais soutenu par une ligne de basse entêtante et un brin plus sombre, est non seulement très intime mais aussi très touchant et assez dur à entendre. Derrière la légèreté pop et la beauté d’un accompagnement mi-électro, mi-acoustique, on ne peut pas s’empêcher d’entendre la fragilité de l’enfant qui éclate en mille morceaux sous l’agression : « Before you hit me, before you clipped my wings/ I was the absolute boy/ I was him absolutely. » La voix de ténor de Nichols évoque la désolation et la perte de repères qui accompagnent la trahison de l’enfance par la violence de l’adulte.

Caleb Nichols et John Metz se sont rencontrés au sein du groupe Port O’Brien et sont désormais mariés. Ils se sont relocalisés, après un passage par Atlanta, en Californie où leur musique de chambre a pris des couleurs et sent bon le soleil. Le couple a lancé un label, Sandwich Kingdom, spécialisé dans l’édition de cassettes et qui sort annuellement une compilation de musiciens lo-fi et de poètes. C’est dans ce cadre que sort le single en format numérique.

Aucune annonce quant à un nouvel album à venir n’a été faite par le duo en appui de ce morceau. Il faudra donc attendre un peu avant de découvrir la suite.

Mots-clés de cet article
, , , , ,
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Il pleut aujourd’hui : Scott Walker est mort

Noel Scott Engel est mort à l’âge de 76 ans. Idole des...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *