Gaz Coombes / Turn The Car Around
[Hot Fruit Recordings]

7.1 Note de l'auteur
8.5 Notre de Beecher
7.8

Gaz Coombes - Turn the Car AroundDes quatre albums solo de Gaz Coombes depuis Here Comes The Bombs en 2012, soit deux ans après la séparation de Supergrass, Turn The Car Around est le plus solide et le plus impressionnant musicalement. On avait toujours éprouvé une petite réserve jusqu’à ce jour sur les intentions du jeune homme de 46 ans désormais, sur l’orientation musicale d’une musique qui naviguait entre ses anciennes amours brit-pop et une volonté de taquiner le rock rétro, la soul voire la pop mainstream sans oser aller au bout de sa démarche. Il manquait quelque chose que Turn Around The Car vient combler en déroulant, en 9 titres, des chansons déterminées, bien ficelées et qui sonnent assez souvent comme une version classique de… Radiohead. Car en effet, si on oublie la mélodie vocale du joli et introductif Overnight Trains qu’on jurerait avoir entendu avant chez Scott Walker, la ressemblance entre ce que propose Coombes et Radiohead saute aux oreilles.

La fraternité vocale est évidente sur Dont Say It’s Over, dans les intonations et la façon de faire traîner la voix. Les guitares sont archi-classiques et le morceau sonne avec son joli refrain et son crescendo aussi solide et efficace qu’un titre de Coldplay. Feel Loop (Lizard Dream), le titre qui suit, est encore plus intrigant. Avec ses allures psychédéliques et la production de Ian Davenport (qui suit Coombes sur chaque disque depuis quelques années), qui souligne chaque effet, le titre est relâché et bien tenu à la fois. Les effets électriques sont un peu grossiers mais le chant de Coombes rend la chose intéressante. Long Live The Strange aurait pu figurer sur un album tardif de Supergrass. L’efficacité initiale du morceau est freinée par une sophistication qui vient reléguer l’effet choral à l’arrière-plan et offrir une cassure dans le rythme assez formidablement mise en scène. Le morceau est tout à fait emblématique de ce que propose Coombes aujourd’hui : une belle maîtrise de ses talents de compositeur appliquée à des registres variés et qui évitent de tomber dans la redite ou le déjà entendu.

Not Only The Things est magnifique. Le crescendo émotionnel est parfait et les effets délivrés avec un sens de l’économie parfaitement géré, sur une durée pourtant très longue sur ce genre de morceau porté par un dispositif acoustique de plus de cinq minutes. Gaz Coombes parle d’amour, d’émotion, de tendresse aussi, avec une justesse et une simplicité qui rendent sa musique à la fois très émouvante et très accessible. Tout n’est pas mémorable ici mais il n’y a pas de chansons faibles.

Turn The Car Around est une chanson de transition tout à fait acceptable qui annonce la dernière partie de l’album. This Love (et pas seulement parce qu’elle parle entre autres de Romeo + Juliet) a de faux airs de tube de… Lou Reed. Coombes y chante plus bas, ce qu’on a toujours adoré chez lui, et le faux rythme simili-ragga fonctionne parfaitement. Le final avec le rock blanc convenu de Sonny The Strong et le magnifique Dance On est à la hauteur du disque : élégant, enlevé et à la limite de l’extase lyrique par sa volonté d’élévation.

Selon qu’on aime ou pas ce mouvement ascendant qui mène les chansons vers les cimes et une sorte de sommet émotionnel permanent, on trouvera cet album incroyablement réussi ou vaguement agaçant et roublard. Parce qu’on est en début d’année et plutôt bien disposé à l’égard du bonhomme, on préfère voir en Turn The Car Around un disque intense, bien réalisé et réellement émouvant, qu’un démarrage de chantilly qui pique aux oreilles. A 46 ans, Gaz Coombes est un petit maître solide et qui touche souvent juste. Ce disque est son travail le plus abouti et cohérent jusqu’ici.

Tracklist
01. Overnight Trains
02. Dont Say It’s Over
03. Feel Loop (Lizard Dream)
04. Long Live The Strange
05. Not The Only Things
06. Turn The Car Around
07. This Love
08. Sonny The Strong
09. Dance On
Ecouter Gaz Coombes - Turn The Car Around

Liens
close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
Jean-Louis Murat / Il Francese
[PIAS]
La discographie de Jean-Louis Murat s’organise comme un vaste cabinet de curiosités...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *