Hilang Child ou l’énergie du désespoir

Hilang Child - Every MoverDans la catégorie des solitaires inclassables où il pourrait jouer la doublure de Young Man (alias Colin Caulfield qui œuvre également dans DIIV), Hilang Child confirme son rang d’outsider sur la foi de King Quail, extrait de son second album Every Mover (Bella Union) publié au tout début du mois de janvier 2021. Ed Riman poursuite sous le couvert de son double artistique et mystérieux ce qu’il avait déjà présenté en 2018 avec Years. Ce premier essai lui avait alors valu un petit succès d’estime qui aurait pu lui permettre de succomber à l’optimisme.

Mais comme tout un chacun, il s’est fait rattraper par la réalité et s’en est suivi une période d’isolement dû au confinement, qui l’a renvoyé à la piètre réalité de son quotidien. Autant dire que ce nouvel album n’est pas taillé pour faire la bamboche. L’anxiété constitue l’essence même de ces onze nouvelles chansons écrites comme un exutoire pour s’échapper à une dépression qui lui semblait inéluctable. Les compositions, très personnelles (et d’ailleurs interprétées en solo manifestement), sont portées par ce fol espoir. Dans le contexte du moment, elles trouveront bien évidemment un écho chez nombre d’entre nous.

Tracklist
1. Good To Be Young
2. Shenley
3. Seen The Boreal
4. King Quail
5. Pesawat Aeroplane (English)
6. The Next Hold
7. Play ‘til Evening
8. Magical Fingertip
9. Anthropic (Cold Times)
10. Earthborne
11. Steppe
Liens
close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots-clés de cet article
, , ,
Ecrit par
Ecrits aussi par Denis

Cold Cave : “you’re a new order”

Il est des revirements aussi inattendus que rassérénants. Alors que l’heure est...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *