Ian Svenonius : le rebelle chante toujours deux fois

Ian SvenoniusIan Svenonius est l’un des derniers héros de l’Amérique trumpienne. A bientôt 50 ans, le leader et fondateur de la Nation of Ulysses, de The Make-Up et Weird War, soit trois des groupes les plus dangereux et insolents de ces 25 dernières années, est aussi un animateur radio, télé, un écrivain et columnist éprouvé et recherché. Ian Svenonius est irrésolu, marxiste, révolutionnaire et a été élu dans les années 90 le chanteur le plus sassy de tous les temps (mélange de beauté sulfureuse et d’impertinence), devançant d’assez loin le jeune Mick Jagger avec lequel il garde, année après année, une légère ressemblance physique.

Ian Svenonius est aussi le chanteur de scène le plus efficace et spectaculaire qui soit : sexy et funky comme Prince (il n’est pas très grand et mince comme un fil), sautillant comme Jagger et aussi impressionnant vocalement qu’un Nick Cave sous hélium, Svenonius est le type qu’on utiliserait comme référence principale si on avait à enseigner un jour dans une université l’art de devenir chanteur de rock. Influencé par le vieux rock US, le blues, le rockabilly et le garage, Svenonius sera à l’honneur deux fois en ce début d’année 2017. Dans un ordre encore à définir (les dates de sortie n’ont pas été annoncées) avec son groupe Chain & The Gang, qui sortira un nouvel album, Best of Crime Rock, chez The Red Records, quatrième LP après le Minimum Rock n’Roll de 2014 et en solo, Escape-ism, avec un album enregistré en résidence dans l’Iowa, l’an dernier, sous l’égide du Mission Creek Festival et des studios Flat Black. Album mystère que celui-ci dont un premier morceau vient d’être révélé avec un clip assez amusant : I’m A Lover (At Close Range).

Sur ce titre, on a affaire ici à du Svenonius pur sucre, tel qu’il apparaît depuis une petite dizaine d’années : chic et rock, un brin funky et académique, la sauvagerie du bonhomme étant contenue dans des feulements à la Jerry Lee Lewis. Derrière son petit costume cintré, Svenonius est l’un des plus beaux animaux rock encore en activité. Il faut en profiter tant que ça dure et surtout ne pas le rater quand il débarquera dans l’Hexagone. Pour ceux qui lisent l’anglais, n’hésitez pas à vous procurer ses deux derniers ouvrages Supernatural Strategies for Making A Rock n’Roll Group et Censorship Now!, recueils d’articles et d’essais d’une intelligence remarquable.

Ecrits aussi par Benjamin Berton

[Chanson Culte #30] – Common People de Pulp ou la (fausse) lutte des classes

Difficile de croire au regard des dernières performances de Jarvis Cocker aujourd’hui...
Lire la suite

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *