LOW : Mimi Parker s’en est allée

LOW - C'MonVoilà deux ans que la moitié de Low et d’Alan Sparhawk dans la vie luttait contre un cancer des ovaires qui a, comme souvent, fini par gagner. Alan, sobrement, avait communiqué la sale nouvelle à la communauté de fans qui suit Low sur les réseaux sociaux en début de cette année et c’est tout aussi sobrement qu’il a annoncé ce dimanche 6 novembre le décès de son épouse et double musical de toujours, Mimi Parker au bien trop jeune âge de 55 ans.

Une nouvelle qui laisse sans voix, mais une voix qui restera dans l’histoire du rock contemporain, la sienne, sublime et suspendue aux silences contemplatifs dont Low s’est longtemps fait le plus bel ambassadeur. Si on adore tout autant la voix d’Alan Sparhawk, si on adore plus que tout la façon dont les deux s’enlacent, s’enroulent, se superposent et de répondent, comme un vrai couple amoureux et complice, les titres de Low sur lesquels Mimi Parker prend plus de place ont aujourd’hui le goût salé des larmes, celle de la tristesse infinie d’avoir perdu une présence si lointaine et pourtant si familière depuis ce jour ou les clés nous ont permis de rentrer dans l’univers de ce groupe unique.

Plus qu’un long discours, 14 titres pour se souvenir et ne pas l’oublier.

Adieu Mimi.

1. Especially Me (C’mon, 2011)

2. More (Hey What !, 2021)

3. Just Make It Stop (The Invisible Way, 2013)

4. Condescend (Song For A Dead Pilot, 1997)

5. Down By The River (Neil Young Cover) (Low + The Dirty Three In The Fishtank 7, 2001)

6. Dissaray (Double Negative, 2018)

7. To Our Knees (The Invisible Way, 2013)

8. Hand So Small (Live on KEXP, 2011)

9. Coattails (The Curtains Hit The Cast, 1996)

10. Blue Christmas (Elvis Presley Cover) (Christmas EP, 1999)

11. Weight Of Water (Secret Name, 1999)

12. Laser Beam (Things We Lost In Fire, 2001)

13. Bright (Transmission EP, 1996)

14. Stay (Rihanna cover) (2013)

En entête le concert de LOW au Pitchfork Music Festival 2022…

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Ecrit par
More from Olivier
Quand Frànçois Atlas et Lysistrata se réveillent heureux
Sur le papier, la rencontre musicale entre les math-rockers énervés de Lysistrata...
Lire la suite
Join the Conversation

1 Comment

  1. says: Alaphasant

    Je ne sais pas comment je suis passé à côté de Low pendant 30 ans. « Hey What » a été une révélation. Depuis je me suis plongé dans leur discographie. Je n’en suis pas ressorti et j’y suis bien

Leave a comment
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.