Entre Systems Officer et Pinback, c’est du lard ou du cochon ?

Systems Officer - My Traps Your MazesLes amateurs de charcuterie le savent : “le saucisson, c’est bon, mais c’est meilleur encore en rondelles“. Sans oublier la maxime : “dans le cochon, tout est bon“.

Ok donc Pinback ne donnant plus de nouvelles depuis des lustres et leur dernier album Information Retrieved (Temporary Residence – 2012) qui souffrait de la comparaison avec la triplette inaugurale, on suit de loin en loin les carrières de Robertdale Rulon Crow Jr. (qui multiplie les projets et a signé quelques bonnes choses sous l’identité de Rob Crow) et son compère Armistead Burwell Smith IV.

Celui-ci, sous le nom de Zach Smith, préside à la destinée de Systems Officer qui a rivalisé le temps d’un album (Underslept) avec les meilleures compositions du duo – de copains comme cochons ou larrons en foire. Mais depuis 2009, le bonhomme se faisait discret, ne donnant pas plus de nouvelles avec son autre projet Three Mile Pilot. Et puis depuis quelques mois, voilà que ce grand taiseux qui fuit tout ce qui pourrait ressembler à un semblant de notoriété (il est quasi absent du web) s’est mis à diffuser sur son compte Bandcamp de nouvelles compositions. On en est rendu à ce jour à la quinzième chanson !! Comme si l’Américain découpait l’équivalent d’un album entier en rondelles… Avec ces partenaires Chris Prescott, Otis Barthoulameu et Jason Hooper qui forment à tour de rôle une section rythmique jouant sur du velours ou érigent un mur de guitares en cristal, Zach Smith trousse des chansons toujours aussi délicates et à fleur de peau. Surtout, comme le prouve Say Something ou Tremble, il maitrise cette faculté à emmener une mélodie pop doucereuse dans une Catharsis salvatrice. Parfois Systems Officer bande les muscles (l’embardée de Day Ghost ou les sonorités heavy de My Traps Your Mazes par exemples), mais nul n’est dupe, c’est juste pour juguler un excédent d’émotion.

A défaut de savoir si un jour toutes ces chansons taguées << SO VAULT >> constitueront un véritable album qu’on pourra apprécier avec une bonne production et un tracklisting qui interdit le zapping, on s’enfilera ces chansons comme des amuse-gueules pour les apéros en solo.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Ecrit par
Ecrits aussi par Denis

Johnny Dynamite & the Bloodsuckers / Sleeveless
[Born Losers Records]

Cela s’appelle “appâter le badaud”. Johnny Dynamite fait le trottoir, tapine, fait...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *