Mogwai bande encore (et nous de même)

Mogwai - Party In The DarkIl y a peu de groupes dont on arbore un sweet à capuche à son effigie et pour lesquels on est prêt à casser la tirelire pour un coffret collector. A tout bien y penser, il n’y a que Mogwai qui répond à ces critères. Au point même de supporter sans se plaindre des acouphènes pendant des semaines après chacune de leur prestation scénique. Mais, l’usure du temps commence à se pointer et ça commence à faire un bail que les Écossais ne nous ont pas excité jusqu’à l’orgasme musical. Ça bandait déjà mou sur Rave Tapes (2014) et Atomic (2016) faisait office de pignolade mécanique en solitaire. Pour s’assurer de voir la grande lumière blanche qui précède la petite mort, on préfère encore s’en remettre aux premiers amours, Young Team (1997) ou Come On Die Young (1999), quand bien même Hardcore Will Never Die, But You Will (2011) s’est avéré être un bon coup pour une soirée.

En cela, Coolverine, qui a déjà été balancé sur la toile pour annoncer la sortie d’Every Country’s Sun (le 1er septembre toujours sous l’étiquette Rock Action Records), suscitait un petit picotement au creux des reins. Avec Party In The Dark, malgré une vidéo réalisée par Craig Murray à l’esthétique de série Z, l’excitation des grands soirs pourrait revenir. Et puis Stuart Braithwaite est repassé derrière le micro, ce qui suffit à motiver l’achat du single 7″.

Tracklist
01. Coolverine
02. Party In The Dark
03. Brain Sweeties
04. Crossing The Road Material
05. aka 47
06. 20 Size
07. 1000 Foot Face
08. Don’t Believe The Fife
09. Battered At The Scramble
10. Old Poisons
11. Every Country’s Sun
Liens
Mots-clés de cet article
,
Ecrit par
Ecrits aussi par Denis

Girl In Red : notre jeunesse a-t-elle encore un (bel) avenir ?

Un vieil adage, ou plus exactement pour les érudits une citation de...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *