Tops Chansons 2022 : ça rit, ça danse, ça pleure dans les chaumières

Groupes de danseurs au Portugal par Ardian Lumi

Pas de blabla cette fois : les chansons sont l’étalon-or de la pop à travers les âges, l’endroit où tout se joue et où tout se décide. Comme disait Frank Black (ou à peu près), « les albums n’existent pas. Il n’y a jamais que des chansons ». Le leader des Pixies n’avait pas tort. Avec les « nouveaux modes de consommation de la musique », écouter des albums est un truc de vieillards, même s’il y a encore des losers qui se fadent, comme nous, des disques en entier. Il faut skipper, zapper et ne retenir que ce qui compte, éliminer les fillers, les dents/chansons creuses, les temps faibles. L’heure est à l’émotion, à la chanson qui tape, à la dance et aux tubes. On doit pouvoir se pendre, jouir ou se damner en trois ou quatre minutes.

Top Chansons de Benjamin Berton

01. Gelatine TurnerDans le Nuage d’Ondes
02. Tristesse ContemporaineEngland
03. StickSuicide-Moi
04. Kid LocoHappy Together
05. ScalperBismillah
06. Beth OrtonFriday Night
07. Al’Tarba & CocoRosie – Hush Little Baby
08. Dominique ANouvelles du Monde Lointain
09. Nilüfer YanyaStabilise
10. MorrisseyRebels Without Applause

Top Chansons de Dorian Fernandes

01. Nation of LanguageFrom The Hill
Nos chouchous de l’année dernière tiennent la dragée haute. Pas d’album cette année? Pas grave : il suffit de sortir un titre de leur besace pour qu’on roule des yeux. Rétro mais ne se laissant jamais dévorer par ses références aux glorieuses 80’s – c’est en somme un exploit que seul ce groupe réussit – From The Hill éclabousse nos souvenirs d’une joie toute contemporaine.

02. ScalperBismillah
En deux magistrales minutes, Scalper nous convie à sa tablée. Au menu : nappes de flûtes éthérées et slam hypnotique célébrant un islam apaisé. À la fois fébrile et concentré, le morceau fait l’effet d’un doux état d’ébriété dont on se réveillerait, chouchouté et entouré de mets riches nous attendant. Il ne le sait pas, mais ce morceau est probablement son meilleur.

03. Páula, Povoa & Jerge (PPJ)Bora
C’est la plus belle découverte électro de l’année. En plus d’être beau et aventureux, ce trouple est intelligent : la vie est injuste, et c’est heureux. Avec son irrésistible portugais du Brésil et son harmonica, Bora est plein d’entrain, léger comme une bulle. Il nous rappelle nos plus beaux souvenirs, et nous promet une chose : oui, ils seront de retour, et c’est pour bientôt.

04. Princess Chelsea Forever is a Charm
Une pépite de douceur. Oui. Forever is a Charm fera plier tout devant son passage, transformant tout rétif en boule de poils trognonne. Depuis ce petit bisou sucré de 3 minutes, on se porte comme un … chat.

05. Soccer MommyShotgun
C’est la petite bombe à retardement girly de l’année, une petite pâtisserie de haute tenue réchauffant les cœurs, et pourtant prête à emporter tout sur son passage comme son titre l’indique. La jeune femme tempête de désir, et sa colère est loin d’être un déplaisir.

06. FersMermaids
Qui a dit que la mondialisation était synonyme de peines? Quand il s’agira de s’en séparer pour sauver le monde, on n’oubliera pas de repêcher ce groupe singapourien qui n’en a que le nom. Synthpop crémeuse et veloutée, à écouter en mer, sur la route ou… dans les airs. Qui a dit que nous étions prêts à arrêter de nous faire plaisir?

07. SantigoldMy Horror
À la fois délicate et d’une sincère agressivité, l’introduction de son excellent nouvel album est ce qu’on voudrait entendre de chaque album indie pop : un point d’aboutissement rassemblant tous ses contraires. Une belle petite horreur, en somme.

08. Kittin & The HackerPurist
Ce morceau est une tuerie. En invoquant un passé mythique, voire fantasmé, nous revoilà plongé dans l’Haçienda de 1987. Peu importe le vrai du faux, ce que l’on était à l’époque, si l’on existait ou pas : la plus belle des réalités est à disposition de notre imaginaire, et sa clé d’allumage s’appelle Purist.

09. Crazy PIf Life Could Be This Way
On a calculé : d’après nos courbes, les britanniques doivent nous offrir tous les cinq ans un morceau pulvérisant la scène électro UK. Bon, bah voilà, on s’est pas trompé. If Life Could Be This Way nous enveloppe dans une couverture pleine d’espoir pour (l’album de) 2023.

10. ZimmerDani (ft. The Undercover Dream Lovers)
Le producteur français nous plonge à la pêche de ces moments n’existant plus ailleurs que dans un coin de mémoire. On pense aussi bien à la sensibilité des Pet Shop Boys qu’aux échauffourés de Tonka. On se pince avec amertume et tendresse pêle-mêle de cette époque insouciante, où les sentiments se permettaient d’être vécues comme des guerres intérieures.

Top Chansons d’Alex Carter

Dans l’ordre croissant du nombre de vues :
01. Colletivo Ginsberg + TIRDalai
02. Raphaël Esteves3 fois 8
03. Thomas BarrandonData Eater
04. E. One & SirenTempête
05. Verbz & Mr. SlipzMusic Banging Like
06. Quelle ChrisAlive Ain’t Always Living
07. HartiganL’Epouvantail
08. Sadistik x KnoWhere You Want Me
09. Yugen BlakrokPedestal
10. Roc Marciano x The AlchemistThe Horns Of Abraxas

Top Chansons d’Olivier

01. FersNeverland [Too Good To Be True]

La pop mondialisée. Et classieuse avec ça. La chanson de l’année vient de Singapour et est l’œuvre de jeunes gens bien sous tout rapport, sages à l’école, gentils avec les vieilles dames et qui connaissent Prefab Sprout et Beach House sur le bout des doigts. Un extrait de leur premier album Shallow presque entièrement aussi bon.

02. SinaïveTénèbres [Hidden Bay]

Encensés par la critique, acclamés partout où ils passent, les alsaciens bruyants se montrent sur leur dernier Super 45t. incroyablement pop avec cette petite merveille C-quatre-vingt-sixième complétement référencée mais étonnement moderne.

03. MogwaiBoltfor [Rock Action]

Une année sans Mogwai ? Impossible ! Un excellent concert en mai, déjà, et puis surtout ce titre qui semble n’être qu’un fond de tiroir du très bon As The Love Continues et qui est en réalité un petit bijou parfaitement mogwai-esque dans ses intentions, sa coloration sonique mélancolique, son cheminement parfait. Mais combien y-a-t’il d’albums en attente dans ces foutus tiroirs ???

04. GwendolineSaint Valentin [Autoproduit]

Bien qu’étant l’un des disques les plus écoutés cette année, l’incroyable Après C’est Gobelet ne rentrera pas dans le top 2022, la faute à un copyright qui le renvoie en pleine pandémie, deux ans en arrière. On se console alors avec cette petite pastille un peu moins post-punk, presque guillerette mais toujours aussi noire, crue et cynique, bien évidemment sortie le 14 février. Un beau bouquet de roses… dans la gueule… par les tiges.

05. Simple MindsFirst You Jump [BMG]

Impossible de parler de retour pour un groupe suivi avec dévotion sans infidélité depuis bientôt 40 ans. 40 années faites de très hauts et de plus bas mais ce cru, incarné par ce single parfait, inspiré des terres d’adoption siciliennes de Jim Kerr est bouillant comme l’Etna qui gronde au-dessus de Taormina.

06. Louise PapierLes Idées Roses [Music From The Masses]

En faire l’alter-ego féminin du brestois (comme elle) Lesneu serait bien trop réducteur, malgré les apparences. Sur son premier EP, Louise Papier nous entraine dans son univers underground qui ne manque pourtant pas de lumière, de couleurs, de fraicheur pop et de sentiments partagés.

07. Requin ChagrinAujourd’hui, Demain [KMS Disques]

Si 2021 aura confirmé le talent de Marion Brunetto avec un troisième album largement salué, ici en tout cas, 2022 l’aura vu se rappeler à notre bon souvenir avec deux singles, le très sensuel Crush avec Anaïs Demoustier et cette formidable petite pastille dont on adore les accents Twin-Peaksiens.

08. Cléa VincentRecuerdo [Midnight Special]

Extrait du 3ème et ultime tome des gros EP/mini albums Tropi-Cléa, Recuerdo est sans doute le morceau qui symbolise le mieux ce projet un peu fou qui voit Cléa Vincent faire le grand écart entre son Paname de toujours et une Amérique latine, rêvée, fantasmée et puis finalement traversée de long en large, via Quetzaltenango au fin fond de la Bolivie qui lui inspire ce titre au groove incroyable.

09. JennyleeNewtopia [Jennys Recordings]

Et puisqu’il est question de groove, 3 des musiciennes de Warpaint devraient se demander si ça n’est pas la quatrième d’entre-elles, Jenny Lee Lindberg qui a piqué celui qui manque un peu à Radiate Like This, leur dernier album, pour se l’accaparer sur ses propres morceaux. La réponse, ici, est claire et nette.

10. Far CaspianCome Down And Waste With Me [Autoproduit]

La mini-hype autour de l’irlandais n’est sans doute pas prête de s’arrêter et c’est tant mieux car lui aussi, inlassable songwriter, passe sa vie à composer et enrichit, comme il est dorénavant de bon ton, les rééditions de son premier album Ways To Get Out largement salué ici l’an passé d’inédits toujours aussi impeccables.

Crédit photo : Ardian Lumi sur Unsplash

Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
Marble Sounds revient : et si 2016 était une année pop ?
La voix est un peu plus forte et fière que par le...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *