Quelques disques pour l’été (partie 1)

Trop de sorties, trop de disques reçus, et pas toujours le temps d’en parler. Frustrant. Mais la saison estivale a ceci de bon qu’elle permet de rattraper le retard accumulé, et de revenir en quelques lignes sur des albums qui ne quitteront pas notre platine (privée) en juillet et août 2018.  Avec Material Girls, Holy Esque, Nine Inch Nails, Twin Apple et Centredumonde. À suivre…

Material Girls - LeatherPremier album très no wave pour le groupe d’Atlanta Material Girls (LeatherEXAG’ Records / Irrelevant Music). Huit bombinettes entre Del-Byzanteens et Siouxsie, sans que l’héritage ne prenne le dessus – on reste dans le do it yourself bigarré, assez frontal, un peu hors mode.

 
 

Holy Esque - Television / SweetIdem pour les Écossais de Holy Esque, dont nous avions aimé le premier album éponyme : avec Television / Sweet (Self Released), Pat Hynes et son gang se détachent du rock mastodonte pour tendre vers une electronica inquiète, bien plus personnelle que leurs précédents travaux. Une electronica qui n’oublie certes pas les refrains héroïques, mais cette fois-ci en mode The Cure plutôt que U2 – donc dans une lignée The Horrors.

 

Nine Inch Nails - Bad WitchPuisque le nouveau Holy Esque flirte parfois avec l’indus, un mot sur le dernier (et très bon) EP de Nine Inch NailsReznor étant le pape du genre, nous n’avons pas dit papet. Bad Witch (The Null Corporation) conclue une trilogie maxi qui voit de plus en plus Mr Self Destruct s’éloigner du chaos pour tendre, finalement comme Holy Esque, vers une fluidité électronique à la violence bizarrement canalisée.

 

Retour en France avec les excellents Twin Apple, en plein crowdfounding de leur troisième album (toujours chez Toolong Records) baptisé Miss Sunbean. Le premier extrait (The Bench) nous fait toujours dire que Toulon est la ville la plus pop de France. La collecte semble terminée, mais cela ne coûte rien de partager ce nouveau titre :

CentredumondeÉcorché vif, songwriter important, Joseph Bertrand, alias Centredumonde, propose depuis juin un second volume à sa compilation démos aujourd’hui nommée Gang ! (après Bang !). Manière de rester en contact avec son public, manière aussi de fouiller dans ses propres archives, Joseph, avec Gang ! (Une autre introduction à Centredumonde), toujours chez L’Eglise de la Petite Folie mais uniquement en K7, crache l’idéal pour les étés solitaires : une compile qui sent « la bonne chaleur de l’animal », comme dirait Miossec. Avant un deuxième album pour 2019 ?

Sur ce, la bière se réchauffe…

Ecrits aussi par Jean Thooris

Playlist : clips réalisés par des grands noms du cinéma

Que fait un grand cinéaste de longs-métrages lorsqu’il tourne un clip ? Il...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *