Spiritual Front / The Queen Is Not Dead
[Prophecy Productions]

6.7 Note de l'auteur
6.7

Spiritual Front - The Queen Is Not DeadCela faisait plusieurs années que les Romains de Spiritual Front interprétaient, de façon plutôt soignée, des chansons des Smiths sur scène. Ils passent à l’acte cet été en enregistrant un album entier de reprises du groupe de Morrissey et Marr. La pochette est splendide et un coup de génie promotionnel, de même que la tracklist, qui constitue une sorte de best-of du groupe en ne se limitant pas au seul The Queen Is Dead, offrira aux aficionados de quoi se repaître jusqu’au trognon des chansons de leur groupe préféré. Est-ce que ça vaut la peine sur le plan musical et vocal ? La réponse est plutôt oui.

Alors qu’on se languit d’avoir enfin des nouvelles des deux albums « missing in action » de Morrissey, qu’Andy Rourke est décédé et que Johnny Marr continue de jouer l’invité de luxe à droite à gauche, la cote de popularité de The Smiths est inversement proportionnelle à celle de leur chanteur. Spiritual Front ne peut pas être accusé de surfer sur la vague ou de profiter de la renommée des quatre de Manchester pour se faire de la publicité : le groupe est bien installé dans un travail que cet album de reprises ne fait que servir et prolonger. Organisée autour de son chanteur Simone Salvatori, la formation italienne aborde les monuments smithiens avec l’attitude d’un élève plus qu’appliqué et fidèle aux originaux mais qui s’autorise tout de même fort de sa technique et de ses atouts (un sextet de cordes en renfort aux arrangements), quelques audaces bienvenues.

Le travail réalisé sur la très belle version de How Soon Is Now ?, en mode orchestral illustre assez bien l’approche générale : honorer sans trahir mais en soulignant comme il se doit le caractère mélodramatique des textes de Morrissey en utilisant toutes les ressources instrumentales dont dispose le groupe. Les guitares de Francesco Conte ne réussissent pas toujours à émuler la vivacité et l’énergie de Johnny Marr mais elles s’y essayent et obtiennent, à force de doigté et d’entraînement sans doute, des résultats qui ne sont pas dégueulasses, à l’image du beau rendu obtenu sur This Charming Man, une chanson en forme de test. Sur celle-ci, c’est la voix de Simone qui peine un peu, et d’une façon générale, à suivre les modulations, les yodels et l’agilité surnaturelle de Morrissey. Le chanteur est plus à l’aise sur des titres moins techniques et directs tels que Girl Afraid, particulièrement réussi, ou encore le plus puissant Barbarism Begins At Home.

Le disque qui comprend rien moins que 15 titres reçoit par-ci, par-là des renforts d’amis et de relations du groupe dont on mentirait en disant qu’on les connaît et qui vienne ajouter leur contribution à cette gigantesque entreprise de relecture d’une des oeuvres les plus importantes et précieuses de ces cinquante dernières années. Le résultat ne dépasse pas les attentes qu’on peut avoir d’un tel exercice de reprise mais ne déçoit pas. Avec ses vingt cinq années d’expérience, au service d’un rock folk romantique et néoclassique, Spiritual Front propose des traitements intelligents et qui témoignent d’une excellente compréhension des morceaux originaux. On mettra en avant la belle réussite d’un What Difference Does It Make ? remarquable ou celle d’un The Queen is Dead, évidemment pas aussi fougueux et décisif que l’original mais qui s’écoute avec plaisir.

The Queen Is Not Dead est un bon exercice en gratuité qui démontre s’il le fallait encore que s’agissant des Smiths, il se passait quelque chose d’unique entre la voix de Morrissey et la musique de ses trois acolytes, mais aussi que ces chansons même chantées par n’importe qui qui s’y entend un peu, sont éternelles. On réservera l’acquisition du disque (qui sort en CD et en vinyle en plus de la version numérique) aux collectionneurs et spécialistes mais y jeter une oreille n’est en aucune façon du temps perdu.

Pour les amateurs, le groupe sera à Nice au mois d’octobre.

Tracklist
01. Still Ill
02. Ask
03. There Is A Light That Never Goes Out
04. How Soon Is Now ?
05. This Charming Man
06. Girl Afraid
07. Panic
08. Bigmouth Strikes Again
09. Girlfriend In A Coma
10. The Boy With The Thorn In His Side
11. Barbarism Begins At Home
12. What Difference Does It Make ?
13. Please, Please, Let Me Get What I Want
14. Shoplifters of The World Unite
15. The Queen Is Dead
Liens

Lire aussi :
The Queen is Dead… reborn : la réédition du chef d’œuvre des Smiths

Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
3ème vague : Annika and The Forest peut-elle provoquer des thromboses ?
On n’a jamais été d’immenses fans d’Annika and The Forest et on est...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *