The Dodos / Individ
[Morr Music / La Baleine]

The Dodos -  IndividLe dodo est un animal emblématique, première victime d’une longue liste d’espèces disparues par les méfaits de l’Homme. Et on n’imaginait pas que le groupe qui avait opté pour ce drôle de patronyme, se révèle aussi pugnace dans le temps. Car il suffit de regarder le nom des labels qui ont réalisé les six albums parus depuis 2005 pour imaginer les vicissitudes de la carrière de The Dodos : d’abord l’autoproduction, puis Frenchkiss Records, Wichita, Polyvinyl Records Compagny et maintenant Morr Music. Rien qu’à voir cela, on peut mesurer tout le potentiel du duo américain… et se douter que quelque chose cloche pour atteindre un public plus large. Alors, on se demande bien si cette fois-ci sera la bonne. Et franchement, on peut le croire, tant Individ dépasse les précédents disques de The Dodos en montrant les qualités indispensables pour séduire ceux qui aiment la pop ouvragé.

Les chansons sont parfaitement calibrées, entre ferveur romantique et évidences pop. L’album comprend un bon lot de chansons bien menées, aux refrains fédérateurs, aux gimmicks bien sentis. Logan Kroeber et Meric Long se sont même appliqués à garder des aspérités saillantes, des petits détails qui préviennent de l’usure prématurée du temps. Alors, quoi, où est le souci ? Il s’appelle The National. Il est impossible de ne pas pointer la ressemblance avec le groupe désormais célèbre (après des années à grenouiller en deuxième division). Alors, Competition a beau être une superbe chanson, tendue et entêtante, on a l’impression d’écouter un inédit d’Alligator ou de Boxer. C’est dire l’excellence de l’affaire. Mais il faudra réussir à dépasser ce sentiments de déjà-vu (le chant tout le long de l’album, la batterie martelée de Goodbyes And Endings, la construction frénétique de The Tide, les envolées épiques…), écarter tout soupçon d’opportunisme voire de plagiat, pour apprécier Individ pour ce qu’il est. Un très bon album pop.

Tracklist
01. Precipitation
02. The Tide
03. Bubble
04. Competition
05. Darkness
06. Goodbyes and Endings
07. Retriever
08. Bastard
09. Pattern/Shadow
Écouter The Dodos - Competition

Écouter The Dodos - Goodbyes And Endings

Liens
Ecrit par
Ecrits aussi par Denis

Bill Ryder-Jones / Yawny Yawn
[Domino]

Un coup de cœur ne s’explique pas, ne se verbalise pas –...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *