Va chercher bonheur (et Kim Deal) à Sao Paolo avec Aldo

Aldo - Trembling EyelidsLe rock voyage pour l’été. Avec les frères Andre et Mura Faria qui constituent le duo Aldo, on prend la direction du Brésil et de Sao Paulo en particulier avec ce morceau, Papermaze, étonnamment convaincant et assorti d’un clip extrêmement créatif, qui annonce leur EP à venir, Trembling Eyelids, chez Full Time Hobby.

Il faudra attendre le 30 août pour découvrir l’intégralité des titres de cette sortie mais après Trembling Eyelids (la chanson), ce deuxième extrait met amplement en appétit. On mentirait en disant qu’on avait déjà croisé la route du groupe avant ça. Le dossier de presse fournit quelques informations élémentaires sur les influences du duo, leur goût pour le mélange des genres rock et électro, ainsi que leur soif d’excentricité. Leur patronyme, Aldo, est d’ailleurs emprunté à un oncle de leur famille qui était réputé pour son comportement imprévisible et sa fantaisie mais aussi pour ses activités clandestines. L’oncle est depuis revenu à une existence plus respectable puisqu’il s’est tourné vers Dieu au grand soulagement de toute sa famille. Les deux frangins se sont mis à dos une bonne partie des leurs en honorant ainsi la part sombre de leur lignée.

C’est cet esprit de contradiction et d’insouciance qu’on retrouve dans ce morceau splendide, à la basse particulièrement impressionnante. Le duo explique, sans en dire plus, que le titre a été composé lors d’une escapade à la montagne pour s’extirper de la moiteur et de la chaleur de la ville de Sao Paolo où ils résident. Sur le chemin, les frères ont écouté les Pixies à haute dose et sans doute gardé un peu du fluide magique de Kim Deal au moment de travailler sur leur propre morceau. Le résultat est à la hauteur de leur inspiratrice : immédiatement séduisant, simple et d’une belle efficacité. On soulignera en sus la qualité de l’interprétation vocale qui apporte une certaine originalité transgenre à l’ensemble.

Dans un registre plus électro-pop, le premier single du groupe était lui aussi tout aussi percutant. On n’exclut pas de tenir avec ces deux brésiliens l’une des révélations de l’année.

Ecrits aussi par Benjamin Berton

Camp Claude : le clip jeu-vidéo qui se danse sans les mains

Chaque sortie de Camp Claude semble destinée à nous rendre accros. On...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *