Amateur, retour au clair de lune

Amateur - Claro de lunaIl est des retours qui touchent plus que d’autres, non pas qu’ils soient férocement réussis et entêtants mais surtout parce qu’ils marquent d’authentiques retrouvailles. On ne va pas se mentir, dans la jungle des sorties et des infos internet à n’en plus savoir où donner de la tête, on avait complétement loupé en 2017 le premier album d’Amateur, sorti en catimini de l’autre côté des Pyrénées sur la succursale locale d’une major dont on n’a pas forcément pris l’habitude de suivre les sorties sur les réseaux. C’est ainsi que l’on passe à côté de la première nouvelle vie d’anciens authentiques héros, rescapés d’une aventure hispanisante d’une beauté sans pareille nommée La Buena Vida, tragiquement achevée pour de bon sur une route de Burgos un soir de mai 2011 avec la disparition brutale de Pedro San Martín, plus que le bassiste, l’indispensable liant du groupe.

C’est donc à la faveur de leur signature sur le label madrilène en vue (et dont pour le coup on scrute attentivement les sorties) Mushroom Pillow, responsable l’an passé entre autre du magnifique album de Melenas et du très fréquentable Sed de Triángulo de Amor Bizarro que l’on découvre aujourd’hui le projet des donostiarans Mikel Aguirre et José Luis Lanzagorta, respectivement chanteur-guitariste et claviériste du groupe mythique rejoints à la batterie par le compagnon de longue date, Iñaki De Lucas, lui aussi membre (officieux) de La Buena Vida d’alors ; une signature aujourd’hui saluée par un premier double single.

Impossible de se tromper d’adresse : rien n’a changé ou presque. Inutile d’attendre le retour d’Irantzu Valencia : l’admirable voix féminine qui avait quitté La Buena Vida avant même la fin du groupe ne s’autorise plus depuis des années que quelques éphémères collaborations et il faut donc se contenter de son ancien pendant masculin dont la voix chaude et rassurante, toute en rondeur et délicatesse n’a d’égal que la subtilité de ses compositions toujours aussi soignées. Claro de Luna l’exprime de la plus belle des manières avec sa richesse d’instruments (la slide, l’harmonica, le piano) qui donne à cette jolie ballade un air de fanfare champêtre absolument délicieuse tandis que la face B (virtuelle), El Mercador propose sur les mêmes bases une chevauchée enlevée et entêtante. Mikel Aguirre n’a rien perdu de sa patte si personnelle, celle qui fit de La Buena Vida un joyau de la couronne espagnole et entend bien le prouver avec Amateur, projet éclairé et lumineux qu’on ne lâchera plus des oreilles.

Impasse, le deuxième album d’Amateur sortira le 16 mars sur Mushroom Pillow.

Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Ecrit par
More from Olivier
Le premier album de Tapeworms s’annonce Fun(tastic)
Quand on connait le monde des ados et la vitesse à laquelle...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *