A vos maths, prêts partez : Black Midi lance la Cavalcade

Black Midi - CalvacadeEst-ce que Black Midi est le groupe le plus excitant de la nouvelle scène math-rock ? Le groupe le plus excitant de la scène free-jazz ? Ou le groupe le plus excitant parmi les groupes excitants tout court ? Réponse dans quelques semaines maintenant avec la prochaine sortie (le 28 mai) de leur deuxième album, Cavalcade, successeur deux ans et quelques après, de leur entrée en matière saisissante Schlagenheim. Les jeunes Londoniens ont perdu dans la bataille leur guitariste Matt Kwasniewski-Kelvin que des “problèmes de santé mentale” (il faut dire que jouer cette musique ne doit pas bon pour la santé) ont éloigné du groupe et des sessions d’enregistrement, même s’il est crédité sur quelques titres. Bien soutenu par Rough Trade, qui a su faire monter les attentes et faire crier un peu partout aux prodiges, le trio restant assure la promotion de ce futur album avec beaucoup de science en livrant régulièrement des singles qui épatent et qui bénéficient de clips assez somptueux. A noter que deux musiciens qui avaient participé à la tournée du premier disque semblent aussi avoir participé activement aux nouveaux enregistrements.

Après la bombe incendiaire, John L (peut-être le meilleur morceau du groupe depuis ses débuts), après le single math pop Slow, qui laissait entrevoir une évolution du groupe vers plus de classicisme et de subtilité dans l’expression des sentiments, Black Midi signe un troisième single tiré du disque avec le géolocalisé Chrondomalacia Patella. Merci pour le titre, les gars. Croyez bien qu’on ne va pas le réécrire trois fois dans l’article. Bref, Chrondomalacia Patella signifie en bon françois chrondomalacie patellaire, qui correspond pour ceux qui aiment les dicos médicaux à cela :

“La chondropathie, qu’elle soit rotulienne, fémoro-patellaire ou fémoro tibiale, correspond à une dégénérescence du cartilage au niveau de l’articulation du genou et peut entraîner douleurs et blocages, d’où la nécessité de consulter dès l’apparition des premiers symptômes.”

Les Black Midi auraient mal aux genoux (on a rien compris au texte si tant est qu’il y en ait un, comme il se doit) et pas aux doigts. On penserait qu’à jouer à ce rythme là, ils devraient néanmoins se méfier et prévenir les affections du canal carpien. Chrondomalacia Patella (et zut ça fait trois fois) est un titre qui s’inscrit dans ce que le groupe sait faire de mieux et de très bien : jouer vite, descendre et monter les gammes, partir sur le côté et aplatir au centre. C’est joueur, intelligent, texturé et vif comme le vent, tout en gardant suffisamment de sens mélodique dans la recherche expérimentale pour ne perdre personne en route. Toujours un brin circonspect par rapport à cette musique math-rock qui camoufle parfois l’absence de talent derrière sa fougue et ses tours expérimentaux, on attendra l’album entier pour se prononcer mais ces extraits sont convaincants et laissent pressentir un album de qualité. Comme dirait l’autre, chacun voit (Black) midi à sa porte. Les goûts, les couleurs, etc.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Plus d'articles de Benjamin Berton
Mutant / Save My Heart From The World
[Nuun Records / La Baleine]
L’idée, plutôt bonne sur le papier, semble venue du label qui souhaitait...
Lire la suite
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *