Anna of The North met le feu avant l’amour

Anna of the North - LoversAvec des titres ainsi, on risque de se prendre un procès pour propos sexistes mais tant pis… Anna of The North est, depuis qu’on la suit, la plus enflammée des filles de glace. La jeune Norvégienne, qui habite Oslo (hé, les géographes, oui, Oslo est la capitale de la Norvège, rien que de très normal), sortira le 8 septembre son premier album, Lovers chez PIAS.

Et comme si cela ne suffisait pas, elle a sorti cette semaine un nouvel extrait du dit album, Fire, après Lovers, Someone et Money (en écoute ci-dessous), qui se situe dans la droite ligne de ce qu’on a entendu jusqu’ici. Si on est toujours pas convaincus par cette stratégie marketing qui consiste à révéler une petite moitié (voire plus) d’un album afin de donner envie aux gens de l’écouter et de l’acheter, les quatre morceaux qu’on connaît donnent probablement une bonne idée de ce à quoi devrait ressembler l’entrée en matière de la petite protégé de l’Amérique. Car depuis le succès rencontré par son premier single, Sway, sur internet puis les radio colleges, Anna of The North est devenue la coqueluche des milieux branchés américains qui voient en elle un cross-over possible et de qualité entre la soul et l’electro-pop. Adoubée par Tyler The Creator et Frank Ocean, Anna of The North livre avec Fire un titre ramassé, efficace et vaporeux à la fois. Sa musique navigue, de notre point de vue, sur la corde raide en empruntant des codes pop et chill out hérités de la grande tradition indé nordique (Stina Nordenstam, par exemple) tout en y ajoutant un étrange groove soul ou Rnb, qui fait écho aux canons esthétiques et marketing de la musique dominante. L’ensemble est donc étrange : séduisant et horripilant, charmant et un peu naze, selon l’humeur du moment. Anna of The North fait ainsi partie des « musiques de la lisière » entre le bien qu’on s’accorde et le mal qu’on ignore. Le joli minois de la chanteuse vient nourrir notre confusion. En attendant l’album, on écoute donc avec un peu de modération, en se disant que ce qui est pris n’est plus à prendre. Et en plus, son chien a l’air cool (mais on aime bien aussi le perroquet, le chat et le pitbull).

Photos : Jonathan Vivaas Kise.

Anna of the North - Fire

Anna Of The North – Money

Ecrits aussi par Benjamin Berton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *