Atmosphere a-t-il encore une gueule d’Atmosphere ?

Atmosphere Fishing BluesElle est facile mais c’est la question qui taraude les amateurs du groupe de Minneapolis. Le duo hip hop formé il y a plus de 25 ans avec le rappeur Slug et le DJ Ant a-t-il perdu son mojo ? C’est l’inquiétude qui occupe l’esprit des fans du groupe dont le nouvel album est annoncé pour mi-août. Fishing Blues (quelque chose comme le 10ème album du groupe) embarque un paquet de featurings prestigieux, parmi lesquels on note DOOM, Aesop Rock et notre chouchou Kool Keith. Du très haut niveau donc, ce que ne laisse pas nécessairement transparaître le premier morceau révélé ces derniers jours baptisé Ringo. On ne sait pas vraiment si le titre fait référence ou pas à Ringo Starr mais, si on y retrouve la patte Atmosphere, le morceau n’a pas vraiment convaincu les fans. L’histoire est amusante mais le clip un peu too much : Ringo est un acteur sur le retour et délaissé par le public, moqué par son entourage qui semble interpréter à la fois un roi et son bouffon. Le texte de Slug n’est pas antipathique mais ne casse pas trois pattes à un caneton, tandis que la rythmique est aussi excitante que la teub d’un lascar au repos. Les réactions sur les forums sont globalement mauvaises, même si le morceau ne mérite pas non plus qu’on crie à l’entourloupe.

Le son d’Atmosphere est devenu plus fun et upbeat qu’incisif au fil des livraisons, c’est un fait, mais les fans semblent rester scotchés à une période plus brutale et « raw » qui a démarré autour de 2005 avec le meilleur album du groupe à ce jour, You Can’t Imagine How Much Fun We’re Having. Depuis, il faut avouer que les textes de Slug ont fait plus pour la renommée du groupe que les beats de Ant, ce qui n’enlève rien au charme global du groupe. Atmosphere, et ce nouvel album sera un bon étalon de ce qu’on peut attendre d’eux désormais, est confronté au questionnement qui affecte les rappeurs à l’aube de la quarantaine : que peut-on encore proposer quand la colère et l’énergie de la jeunesse s’en sont allées ? C’est la grande question du rock, du punk et bien entendu du rap qui a pu faire de son irrévérence et de sa pulsion colérique le nerf de la guerre. A une autre échelle (plus maousse, plus importante historiquement) le groupe De La Soul qui revient lui aussi avec un album très attendu cet été devra lui aussi proposer sa réponse.

Mots-clés de cet article
, , , , , ,
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Chris Conde : le dernier gay avant la fin du monde

Auteur d’un premier album de hip-hop très remarqué, le texan Chris Conde...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *