Art Melody / Artemisia
[Tentacule Records]

7 Note de l'auteur
7

Art Melody - ArtemisiaPilier du rap burkinabais, Art Melody sort avec Artemisia son huitième album solo, toujours soutenu par le label bordelais Tentacule Records. L’homme qui exerce la plupart du temps le métier d’agriculteur y pose sur des prods du beatmaker français Redrum, musicien connu pour ses beats variés capable de travailler tout en lourdeur mais aussi de décrochés subtils vers le jazz et la soul. La rencontre de ce coktail savant et sophistiqué et des livraisons vocales d’un Art Melody, au flow aussi sauvage et souple que celui d’un KRS One, dont il fait figure de double vocal africain, nous offre un disque passionnant, engagé et très agréable à l’écoute.

Boukma, le single et premier titre du disque, donne une belle illustration de ce qu’on pourra trouver ici : les rythmiques sont pesantes, syncopées et renvoient à l’africanité de l’artiste. Le flow est âpre, granuleux et lui-même bâti tout en ruptures, tandis que résonnent à l’arrière-plan des chœurs tribaux et des flûtes. Le texte est inquiet, plein de bon sens et donne sur son dernier couplet (en traduction bien sûr – généreusement fournie par le label) ceci :

Dans un monde en l’envers.
Des patates donnent du maïs.
Comment avancer dans nos vies dans ces conditions ?
Ce monde est vraiment à l’envers.
Comment peut-on aimer les fruits et détester l’arbre qui les porte ?
Que la chèvre soit attachée à la corde
Ou que la corde soit passée au cou de la chèvre.
Tout ça revient au même
Car c’est toujours la chèvre qui souffre à la fin.

Art Melody chante et agit en questionnement par rapport aux forces qui viennent perturber le fragile équilibre entre la nature, la culture et disons l’écosystème humain. Artimisia exprime souvent une forme d’incompréhension manifeste par rapport aux choix pris par les acteurs politiques et sociaux, comme par exemple sur l’excellent Zamaana. Le tempo est ici ralenti dans un joli contraste entre l’accompagnement traditionnel world et un flow souple et soyeux. Le featuring vigoureux de Rudeboy transforme Zink Drapowan en un banger/brûlot révolutionnaire qui dénonce la corruption et le recours à la violence. Dans ce morceau mobilisateur, Art Melody préconise un retour à la fraternité et une prolongation des efforts par le bas qui s’affranchirait des lignes de pouvoir.

Subversif mais sage, le rappeur alterne les pièces de rap classique (Baof Rinda), des épisodes quasi festifs comme l’afro-zouk Viima et des pépites soul aux sonorités très Stax comme le fougueux et génial Zindiin Taaré. Mady transforme un chant traditionnel en un morceau convaincant de dark hip-hop. C’est dans ces approches variées, fusionnelles entre les genres et les influences, que le disque gagne une belle ampleur et offre des sources d’étonnement multiples. On citera encore, parmi les titres fulgurants, l’impeccable Wag Kienfo, menaçant et bravache, à travers lequel Art Melody affirme sa position dans le game local.

Pour éviter la merde.
J’ai dû forger ma voix
Aiguiser mon stylo pour affronter la vie.
Ici au Faso, quand il s’agit du micro.
Moi Mélo, Je représente un python.
J’ai le venin du cobra.
Tiens toi loin
Avec mon venin je risque de t’aveugler.
Pire encore, je peux te sauter dessus.
Te saisir par la gorge et t’étouffer de morsure
Jusqu’à ce que tu perdes le souffle afin que je te jette par terre
Tu es impuissant et tu ne pourras rien faire.
Renseignes toi sur moi.
Les mc me connaissent ici à Ouaga
Ahahahaha

En alternant les chansons à message, engagées ou oecuméniques et des titres qui s’inscrivent plus nettement dans une filiation rap plus agressive et autocentrée, Art Melody soigne son profil de touche à tout et d’esprit libre. La liberté est du reste ce qui se dégage d’un ensemble qui n’a de règles que d’aller où le mènent l’enthousiasme et le coeur.

L’album ravira les curieux et ceux qui aiment que les chapelles soient dépassées. C’est un disque atypique, moderne et qui sait où il va.

Tracklist
01. Boukma
02. Ana N’Parata
03. Zamaana
04. Zink Drapowan ft Rudeboy
05. Lonab
06. Baof Rinda
07. Viima
08. Ziindin Taaré
09. Mady
10. Wag Keinfo feat Anny Kassy
11. Kanou feat Djeli Faya
12. Teng N’Biiga feat D-Oud la Paix
Liens
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
Aidan Knight / Each Other
[Full Time Hobby / PIAS]
C’est toujours une vraie surprise et un grand plaisir de voir à...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *