Austra / Future Politics
[Domino Records]

5.5 Note de l'auteur
5.5

Austra- Future PoliticsAustra ne fera jamais mieux que Feel It Break, son album inaugural (en 2011). C’est ainsi. La force d’une découverte, dans certains cas, paralyse ou condamne au rabâchage la suite du parcours. Pourtant, comparé à d’autres, Katie Stelmanis s’en tire avec la mention honorable. D’abord car elle se cramponne à un style dénué de concessions : Austra aurait pu tutoyer les charts avec une insistance démesurée, troquant la dream pop au profit d’une inclinaison eurodance tout en paillettes. Mais non : dans la continuité d’Olympia (2013), Future Politics (Domino Records) est un album long en bouche, parfois contemplatif, inégal mais totalement assumé. Ensuite, la dark attitude reste une condition sine qua non pour que cette musique puisse déployer ses ailes. Si Austra taquine parfois le dancefloor, c’est avec le mascara dégoulinant et les cheveux en pétard. Dancing with tears in my eyes, disait Ultravox.

La stagnation, ou l’insistance à creuser l’identique sillon, empêche aujourd’hui Austra de pleinement émouvoir. Future Politics, on le connaît déjà par cœur au bout de trois morceaux : voix perchée mais fragile (les détracteurs citeront toujours Enya, ce qui est vachard), downtempo désolé, ambient inquiète, électro calfeutrée… Sauf que : ça tourne.

Il y a même ici quelques doux sommets (pas du genre à bouleverser les vies, certes, mais qu’importe) : le single Utopia (bon titre, accrocheur, robotique, déshumanisé comme il faut), Gaia (que Chris Lowe doit absolument écouter) ou Freepower (électro-pop qui s’excuserait presque de légèrement accélérer le rythme).

Katie Stelmanis ne changera pas ou plus. Elle y perd en surprise ce qu’elle gagne en intimité reconduite. S’il fallait théoriser à tout crin, Future Politics ressemblerait au troisième acte d’un périple sci-fi trouvant sa conclusion logique. Sauf qu’il y a de grandes chances pour que le prochain Austra ressemble au précédent comme au suivant…

Austra – Utopia

Tracklist
01. We Were Alive
02. Future Politics
03. Utopia
04. I’m A Monster
05. I Love You More Than You Love Yourself
06. Angel In Your Eye
07. Freepower
08. Gaia
09. Beyond A Mortal
10. Deep Thought
11. 43
Liens
Le site du groupe
Le groupe sur Facebook
Mots-clés de cet article
,
Ecrits aussi par Jean Thooris

Bill Pritchard : l’un des plus grands ?

Pour leur numéro mai/juin 1993, Les Inrockuptibles affichaient Bill Pritchard en couve...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *