Bart & Friends, amis pour la vie

Bart & Friends - Tolmie Wild ThymesVoilà près de 10 ans que nous n’avions pas eu de nouvelles de Bart Cummings. Il faut dire que l’australien n’est pas très porté sur les réseaux sociaux et semble profiter d’une pré-retraite musicale amplement méritée après d’innombrables services rendus à l’internationale pop underground. Jugez plutôt, le CV du maitre impressionne : membre fondateur de The Cat’s Miaow au début des années 1990, devenu par la suite Hydroplane, soit deux des entités les plus iconiques de cette scène, on le croisait dans tout un tas d’autres groupes mais aussi à la tête du discret mais influent label Library. Depuis la fin d’Hydroplane au début des années 2000, on le retrouve donc au gré de ses envies sous l’appellation limpide de Bart & Friends, soit lui-même accompagnés d’amis interchangeables à l’exception notable de Scott Stevens (The Earthmen) au chant et surtout du touche-à-tout Mark Monnone (The Lucksmiths, Monnone Alone).

C’est donc au tour du dynamique et artisanal label d’Augsburg, Kleine Untergrund Schallplatten (hôte allemand des disques de Jetstream Pony, The Luxembourg Signal ou Pale Lights) d’accueillir Tolmie Wild Thymes, cette première livrée de 6 titres en 9 ans. Mini-LP, gros EP ? La question ne se pose pratiquement jamais avec Bart & Friends dont les chansons ne durent rarement plus de 3 minutes, une constante chez Bart Cummings qui, déjà du temps de The Cat’s Miaow, pouvait vous asséner une merveille de pop song en moins d’une minute. Sorti sur un magnifique 10″ complétement artisanal (pochette papier en partie dessinée à la main, tampons encreurs et vidéo « making-of » en prime) dans le plus pur esprit de cette pop underground, le disque est une jolie collection de chansons intemporelles sur lesquelles on retrouve invités dans la bande d’amis Gary Olson de The Ladybug Transistor à la trompette, Louis Richter de The Lucksmiths à la guitare et aux claviers et surtout, l’amie de toujours, icône parmi les icônes de ce mouvement, Pam Berry toujours aussi solaire qui irrigue de sa présence la plupart de ces morceaux.

Sautillant et cristallin, à l’image du titre éponyme qui conclut le EP, ce Tolmie Wild Thymes séduira sans aucune difficulté les fans de la première heure de l’ensemble des groupes représentés autour de Bart Cummings, mais aussi, alors que se profile la sortie d’un nouveau Teenage Fanclub dont les premiers extraits n’ont pas généré une folle excitation, les amateurs des héritiers des Byrds et de Big Star qui perpétuent religieusement cette tradition d’écriture sans fard, limpide et immédiatement entêtante.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots-clés de cet article
,
Ecrit par
Ecrits aussi par Olivier

[Clip] – Yann Tiersen en cabane

Si le riche début de vie artistique de Yann Tiersen aura été...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *