Beck c’est bof

 

Beck - ColorsIl y a des albums qui gagnent à reposer un peu et des albums qui gagnent à reposer en paix. C’est, un an plus tard, le sort qu’on réserve toujours au Colors de Beck, aussi mauvais à la réécoute qu’à la découverte. A l’époque, on lui avait donné un sévère 1,8/10 qu’on ne renie pas, pour une de nos notes les plus basses de 2017. Aujourd’hui, Beck prolonge la vie de ce chef d’œuvre périssable avec un nouveau clip dont seul l’extrait est disponible, le reste étant réservé à la diffusion Apple.

A la réalisation, Edgar Wright, le réalisateur qu’on adore depuis sa cultissime Trilogie Cornetto (Blood and Ice Cream en VO), Shaun of The Dead, Hot Fuzz et Le dernier pub avant la fin du monde, fait ce qu’il peut. Mais que c’est moche, que c’est tarte, que c’est bof. D’où qu’on le prenne, ce morceau est naze, rythmé mais pas dansant, coloré mais sans relief, pétillant mais sans gaz. La mise en images qui met aussi à contribution l’actrice Alison Brie (de Meaux, elle est fine) ressemble autant à un clip qu’à une pub pour Orangina. Décidément, quand ça ne veut pas, ça ne veut plus. Que dire de plus ? Bah, rien. Juste que les mecs en bleu ont bien fait de sortir masqués. Ça évitera qu’on les reconnaisse dans la rue ou qu’on leur remontre ce qu’ils faisaient dans dix ans.

Mots-clés de cet article
, , ,
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Daisy Mortem planque l’arête sous le carnage

De retour en France le 14 novembre à Montpellier, pour un tour...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *