Vagina Lips annonce un album de quarantaine

Vagina Lips - Quarantine DaysPas encore tout à fait remis de Outsider Forever, sa précédente et toute récente livraison majeure de début d’année, à peine digéré l’excellent Mazoha, chanté en grec, re-voici déjà Jimmy Polioudis aka Vagina Lips. Confiné en Thessalonique où il vit, avec ses chats et peut-être sa petite amie, le moustachu le plus cold wave de la Chalcidique vient de mettre en ligne un premier single tiré d’un album annoncé pour très bientôt et baptisé Quarantine Days.

Comme le bonhomme le dit lui-même, le titre n’est pas très original, mais il…. fallait y penser. On ne sait pas si les nouvelles chansons infusaient quelque part (ce qui n’est pas improbable) ou si l’ensemble a été composé depuis quelques semaines seulement, alors que le Grec observait le soleil d’avril taper à ses fenêtres. Bad Person n’aurait pas dépareillé sur son dernier album. Il y a toutefois un petit côté sacré et désespéré dans le son de synthé qui laisse à penser que, même si la misère est moins difficile à vivre au soleil, le tempérament mélancolique et le romantisme forcené de Polioudis ont été exacerbés par les circonstances.

Le nouveau single est un remarquable exercice d’autodépréciation, marqué par la haine de soi et la dureté du jugement d’autrui. « Can’ t tell a bad joke from a good one/ I m a bad bad person in a strange mood. », chante Vagina Lips tandis que pleure un choeur de guitares venues du Entreat de The Cure. On a évidemment hâte d’entendre la suite, à l’air libre ou ailleurs.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
Atmosphere a-t-il encore une gueule d’Atmosphere ?
Elle est facile mais c’est la question qui taraude les amateurs du...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.