Camp Claude éveille le mal(e) et la guerre des sexes

Camp Claude Franchement, je ne vois pas ce que vous lui trouvez ! Et en plus ça ressemble à un truc qu’on connaît déjà

– C’est nul.

Camp Claude est un groupe clivant. Les copines des mecs détestent généralement le groupe et sa chanteuse Diane Sagnier en particulier, à peu près autant que les copains des copines trouvent leur musique stimulante, intéressante et dynamique. (Les avis sont plus partagés concernant les musiciens dont tout le monde semble se moquer, même s’ils sont essentiels à la tonalité et à la tenue de l’ensemble). Allez savoir pourquoi. On avait  promis de ne plus faire de remarques sexistes ou de se présenter en critique frustré et mort de désir mais ce n’est pas nous qui avons recommencé. En livrant au cœur d’un été bouillant un clip d’emblée aussi sensuel et sexy (pendant une bonne trentaine de secondes du moins) que celui qui accompagne ce nouveau morceau Wake Up (en version demo), Camp Claude devait bien se douter qu’il déchaînerait un déluge d’appétits et de waohs tendus.

C’est évidemment ce qui se passe, ce réveil (en jean et brassière blanche),  ayant déjà bénéficié d’un nombre de partages depuis la page facebook du groupe, bien au dessus de ce qui se pratique normalement à l’échelle de l’indépendance. Pour ceux qui seraient tentés illico presto (comme nous) d’abandonner femme et enfants pour foncer dans le désert de Joshua où les images ont été tournées, la déception est évidemment grande puisqu’il est assez clair que le groupe n’y est plus depuis longtemps (la magie du cinéma). Pas la peine de prendre un billet d’avion et de penser s’insinuer dans ce mobil-home de rêve pour cuisiner des oeufs sur le plat avec la belle. Le groupe, comme elle l’annonce, serait actuellement en studio pour mettre la dernière main à son deuxième album, nouvelle dont on ne peut que se réjouir. Mais que cela n’empêche pas de fantasmer et de s’y croire.

– Jamais vu une nana mettre son manteau et son jean pour plonger dans une piscine !

– Complètement con tu veux dire ! C’est bidon.

La geste artistique est critiquée. Mais le morceau tient la route, selon la gente masculine. – Suggestif, lascif. – Poussif !, pour les filles. – Soutif ! On ne sait pas trop où est la vérité là-dedans. Il n’est pas impossible que notre engouement pour le groupe tienne en partie à l’immense séduction de sa tête chantante (et pensante). Qu’importe après tout. Il y a des suggestions de présentation qu’on ne refuse pas. Diane Sagnier est une sirène. On est prêts à la voir décliner ses motifs aquatiques pendant les trois prochaines décennies sans respirer.

Mots-clés de cet article
, , , ,
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Double Nelson carbure au Round Up

Dans un match de catch, la Double Nelson est souvent synonyme de...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *