Cérémonie en playlist

CérémonieRien de plus beau qu’un mail musical qui nous touche, qui nous parle. Nous découvrîmes Cérémonie de cette façon : en mai 2017 avec l’EP Nuit Blanche, coup de cœur instantané. Cold wave au nécessaire propos en français, musique que l’on sentait extirpée d’une généalogie, mais qui souhaitait pourtant naviguer ailleurs…

En 2018, le single Néons confirme la bougeotte Cérémonie : inutile d’accoler une étiquette au groupe, il s’empressera de la détruire. À cela s’ajoute, et ce n’est pas rien, une humilité, une envie de correspondre avec l’auditeur, entre amis qui ne se connaîtraient pas.

Cérémonie, trio parfait, propose une même voix afin de sélectionner leurs chansons fétiches.

Black Marble – Frisk

Deux superbes albums, des pop songs à foison, un son unique, ultra lo-fi, et un spleen incroyable. J’ai dû écouter le dernier album un bon millier de fois s’en jamais m’en lasser. J’attends juste de pouvoir le voir à Paris. Je rêve de voir Cérémonie ouvrir pour lui.

The Shangri-Las – Dressed in black

Un groupe avant-gardiste, punk et féministe avant l’heure.

Ces toutes jeunes filles chantent leurs romances adolescentes avec tant de sincérité et de gravité…

J’ai toujours des petits bouts de leurs chansons dans la tête.

Makala – Ginger Juice

L’instru est dingue, le clip est cool. Que demander de plus ?

Better Person – Zakochany Czlowiek

Ces jours où tu remercies les algorithmes de recommandations de YouTube qui m’ont fait découvrir le label Millions and Mansions (quel nom !) sur lequel Better Person publie sa musique et ce très mélancolique Zakochany Czlowiek en Polonais dans le texte. Ne pas comprendre les paroles des chansons ne m’a jamais posé de problème, mais entendre une langue « exotique » dont tu n’imaginais pas la musicalité est une bénédiction.

Courtney Barnett – Need a Little Time

J’adore cette nana, son univers et ses chansons.

Ross From Friends – The Knife

Le type derrière le projet est super doué. Je bloque un peu sur toute cette vague de house Lo-Fi : Ross From Friends, Mall Grab, Dj Seinfeld, Baltra, Dj Boring. Et puis le sample de chant dont je n’arrive même pas à identifier la langue et encore moins d’où il vient me rend dingue.

The Black Keys – Weight Of Love

Quelle intro…

Je trouve ce morceau très sensuel.

TV Personnalities – Scream Quietly

À la fois désespéré et ironique, halluciné, dissonant, je trouve leurs arrangements sublimes.

Diabologum – De la neige en été

Un groupe culte, un album déniché l’année de sa sortie, qui ne m’a jamais plus quitté.

Yung Hurn – Rot

J’ai pour habitude d’écouter les chansons que j’aime en boucle – celle-ci ne déroge pas à la règle… Une chanson envoûtante, au pouvoir hypnotique. Vive l’Autriche !

Prince Waly – Rally

J’adore son univers, ses flows…

Pedro The Lion – Options

Options est une chanson simple et terrible dans ce qu’elle raconte, qui ouvre un album superbe. C’est une période importante musicalement pour moi. Fin des 90, début des années 2000, la scène américaine, Deep Elm, Jade Tree, Polyvinyl Records. J’aurais pu mettre Appleseed Cast ou American Football, Joan of Arc, Karate. Une playlist entière à imaginer…

Kat Onoma – La chambre

D’une rare élégance… Je connais mal Rodolphe Burger; il faudrait que je m’y mette.

Skeletal Family – The Night

J’écoute cette chanson en boucle.

J’aime tout : la batterie tribale et frénétique, la ligne de basse, les guitares stridentes, l’urgence dans la voix…

The Cure – The Hanging Garden

Je ne voulais pas faire une playlist sans mettre un titre de The Cure, c’est peut-être un peu attendu, mais l’écriture et le jeu de guitare de Robert Smith ont une influence énorme sur ma manière de jouer. The Hanging Garden pour mettre un titre de Pornography, mais j’aurais aussi pu mettre Lovesong pour Disintegration.

Ecrits aussi par Jean Thooris

Noise Generator en playlist

Voilà maintenant cinq années, depuis l’EP No Rest For The Unseen, que...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *