Eskimo en playlist

EskimoAncienne membre du groupe De La Jolie Musique, Marie Leskimo vient d’imposer une première griffe solo avec un sublime EP six titres (Dancing Shadows). Sorte de prêtresse esquissant des atmosphères parfois tendues, parfois élégiaques, la compositrice (au chant supérieur) échappe ainsi aux étiquettes : folk ? Rock ? Incantation ? Suavité ou colère ?

Les réponses se dévoilent sur scène : shamanique, Marie hypnotise le public et stoppe la courbe des minutes. Une brèche spatio-temporelle enveloppe alors les consentants. Le set achevé, les regards charmés traduisent bien la forte puissance de cette musique finalement indomptable. Entre intimité, obsessions et fantasmes.

Particulièrement sensible aux sonorités vocales (logique de sa part), Eskimo livre et commente ici seize chansons l’ayant marquée, voire façonnée.

Crédit photo : Julien Bourgeois

Nina Simone – Black is the Color of my True Love’s Hair 
Sa voix m’a toujours émue aux larmes.

Terry Riley – Land’s End
Je me sens voyager et je redécouvre à chaque fois ce morceau avec le même bonheur. Il m’apaise.

Vilayat Khan – Raga Marwa-Gat in Teental  
Mes pieds ne sont plus à terre.

Le Volume Courbe – This and That 
Sa voix parle si bien à mon oreille. On se dit beaucoup de choses. C’est une amie-oreille.

The Platters – Smoke Gets in Your Eyes
Toute mon enfance. J’ai écouté leurs albums tant et tant de fois… Et surtout ce morceau.

Nico – Ari’s Song
Quand j’ai entendu pour la première fois cette chanson, cela m’a profondément touchée. Une tristesse si belle et un tel univers. C’est elle et personne d’autre.

Nick Drake – River Man
C’est une des plus belles chansons au monde. Une telle délicatesse, un tel romantisme. J’aurai pu citer Leonard Cohen et Karen Dalton aussi. L’évidence d’une beauté mélodique.

Jin Hi Kim – EK for JC
Utiliser un instrument « classique » coréen et le rendre si moderne. J’ai trouvé ça très fort.

Kat Onoma – Soirs de Sam
Je me vois danser avec cet autre.

John Coltrane – Psalm
Tant d’années à l’écouter et tant de souvenirs qui l’accompagnent. Il transcende, il sacre.

Cat Power – Maybe not
La princesse Cat Power et ce morceau en écoute pendant mes noirceurs.

Gil Scott Heron – Rivers of my Fathers
Première écoute à mes débuts dans cette ville de Paris. Tout l’album me ravit.

Sonic Youth – Heather Anger
LA voix de Kim Gordon et cette ambiance tension et envoutement.

Serge Gainsbourg – Je suis venu te dire
Mon père aime cette chanson et je l’ai beaucoup écoutée, petite.

Steve Reich – Six Marimbas
Musique passant à la maison, également lorsque j’étais petite…

Dorothy Ashby – Soul Vibrations
Incroyable personne qui arrive à faire du psyché avec une harpe. Magique !

Ecrits aussi par Jean Thooris

[Chanson Culte #33] – Until She Comes permet aux Psychedelic Furs de survivre au mercantilisme 80’s

En 93, les Psychedelic Furs reviennent, ou tentent de revenir, d’un étrange...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *