…Et puis il y a eu DMX

DMXDepuis une semaine et son overdose, les supputations sur l’état de santé de DMX étaient de mises. Malheureusement l’hécatombe amorcée depuis début 2021 pour les rappeurs US en tout genre continue. L’aboyeur en chef du rap game laisse derrière lui une discographie faites de haut et de bas.

Earl Simmons, au civil, aura cependant poser des pierres importantes dans l’histoire du rap avec ses trois premiers albums, sortis en 1998 et 1999, Flesh of My Flesh My Blood Of My Blood (à écouter plus bas pour les oreilles curieuses), It’s Dark And Hell Is Hot et ...And Then There Was.

Le Dark Man X était reconnaissable entre mille avec sa voix roque, ses jappements de pitbull hip-hop et ses “What”. Membre de la cavalerie des Ruff Ryders, il participa à créer un style new-yorkais ambianceur très street. Sa vie aura été faite de cimes avec des millions d’albums vendus mais aussi de passages à l’ombre et d’instabilité émotionnelle loin d’être mineure.

On ne retiendra bien évidemment que le positif tant le bonhomme en imposait. Et tant il nous a fait passer des bons moments (et continuera).

DMXFlesh Of My Flesh, Blood Of My Blood [Def Jam]

Crédit photo : Wikimedia.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots-clés de cet article
, ,
Ecrit par
Ecrits aussi par Alex Carter

Aries Death Cult / The Lunarians [Autoproduction]

Le duo Aries Death Cult nous invite à revêtir l’apparat de cosmonautes...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *