L’Orange et Namir Blade ont de l’imagination à rebours

L'Orange & Namir Blade - Imaginary EverythingCorner Store Scandal, c’est le chouette nom du premier morceau tiré de Imaginary Everything, l’album issu de la collaboration entre le producteur L’Orange et le rappeur de Nashville Namir Blade. Signé l’an dernier chez Mello Music Group, Namir Blade a déjà sorti un premier album et bénéficie cette fois de l’aide du producteur et beatmaker star du label sur toute la durée d’un album. Hyperactif depuis plusieurs années, L’Orange enchaîne les travaux et albums qu’il signe soit en solo soit en cosignature. Son dernier disque vraiment marquant datait de deux ans et s’appelait Complicate Your Life With Violence (enregistré en compagnie de Jeremiah Jae). Le crû 2020, Marlowe 2, était moins réussi.

Cette fois-ci et sur la foi de ce seul titre, on retrouve évidemment les sonorités old school du producteur beatmaker, ce grain vinylique du son qui craque sur les premières secondes et ouvre sur un imaginaire assez archétypal de ce qu’on attend du rap américain. La rythmique est balancée, à contre temps et fait écho aux productions soul et funk des années 60. Sur ce faux rythme bancal et dansant, Namir Blade pose de manière bonhomme et joviale un narratif feelgood plein d’humour et de malice. On avait aimé le rappeur l’an dernier dans un registre plus “love” et soul qu’ici mais son rap très marqué années 80 et West Coast fonctionne bien. L’ensemble est élégant comme toujours avec L’Orange, racé, stylé et convaincant. La formulation mélodique se distingue toutefois de ces productions habituelles par son caractère un peu plus expérimental et ses emprunts marqués au jazz. Dire si cette formule peut intéresser dans la durée et offrir autre chose qu’une belle caresse nostalgique reste à démontrer. Il faudra attendre un peu pour cela, l’album n’arrivant qu’en avril. Les deux hommes ont promis par voie de presse des surprises et un album inattendu. On verra bien.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots-clés de cet article
, , , , ,
Plus d'articles de Benjamin Berton
Camp Claude : la consécration des Hero passe par… Roswell
A peine avait-on sonné la charge annonçant le retour aux affaires de...
Lire la suite
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *