James Heather fait résonner les Forces Invisibles

James Heather - Invisible Forces Celui qu’on tient depuis son incroyable premier album, Stories From Far Away On Piano, comme l’un des pianistes minimalistes les plus subtils et prometteurs de notre (jeune) époque est enfin de retour. James Heather aura passé les quatre dernières années, entre quelques remixes et titres à la volée, à peaufiner un deuxième album enfin annoncé, Invisible Forces, pour une sortie en avril chez Ninja Tunes. Le disque est annoncé plus complexe, avec des titres plus ambitieux et certainement plus longs, des pièces qui exploreraient l’ordre du monde et ces forces invisibles avec lesquelles Heather aurait eu l’occasion de se connecter pendant une période qualifiée de troublée. On n’en sait pas beaucoup plus à ce stade sur ce nouveau disque, si ce n’est qu’il marque en creux la sortie d’un tunnel hanté et cauchemardesque au profit d’une redécouverte d’un monde qui vit, aime et respire.

La déclaration programmatique n’est pas vraiment originale mais la mise en ligne d’un premier extrait Immortal Beloved, qui renvoie directement à la notion de deuil et d’immortalité donne le ton d’une certaine mystique faite d’abstraction et de recherche du beau. La pièce est discrète, économe et évolue dans un registre ambient qui chez Heather finit toujours par s’animer et retomber sur une mélodie à deux doigts sidérante ou éblouissante. Il y a une légèreté dans la touche de Heather, une sincérité que l’on perçoit déjà sur ce titre, juste beau, mais qui, prises ainsi isolément, en disent trop peu pour qu’on s’extasie. Le morceau agit plus comme un simple teaser que comme une pièce d’avant-goût. On verra ce que la suite nous réserve, en espérant que l’abstraction ne noie pas l’émotion.

Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
Exception française : 145 chances de voir Gelatine Turner
D’après nos calculs, il reste 145 chances ce mois de mai de...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *