John Wick 3 Parabellum Official Soundtrack
[Varese Sarabande]

3.5 Note de l'auteur
3.5

John Wick 3 Parabellum SoundtrackDifficile d’identifier le moment exact où les films d’actions se sont mis à converger vers le rythme et la fluidité des jeux vidéos. Rambo II avait cela en germe mais sans doute est-ce que Matrix, avec ses niveaux et ses parties jouées dans la matrice, a été le catalyseur de tout cela. On a en tête le Transporteur aussi qui, par la linéarité de son récit, a pu donner le sentiment qu’il suffisait de laisser filer l’action pour que celle-ci puisse peu à peu effacer l’histoire qui la justifiait. John Wick 3 : Parabellum est à cette aune un magnifique objet cinématographique. Il est plus beau, plus graphique et plus remarquable que tout ce qui s’est fait jusqu’ici et autorise le cinéma à reprendre l’avantage sur le jeu vidéo dans le domaine du visuel et de l’image.

Tous les assassins du monde sont aux trousses de Keanu Reeves/John Wick et cela suffit à faire un film. Il se déplace, il cartonne, il fuit, fait face. C’est d’une simplicité remarquable. Le film ne vise qu’à mettre en espace cet affrontement qui n’a d’autre raison d’être que lui-même. Il n’y a personne à sauver, aucun autre enjeu que celui de voir où et surtout comment cela se termine, si cela doit se terminer sur une autre chose que la prolongation infinie et jusqu’à épuisement des stocks d’armes internationaux du mouvement. Keanu Reeves est splendide, habité et d’une inexpressivité qui confine au génie.

Mettre en son un tel truc relève du défi. Que peut apporter la musique quand il n’y a plus aucune émotion à soutenir ? Quand il n’y a plus la succession habituelle des scènes lentes, « à enjeux » et des scènes dramatiques ? Plus la succession des affrontements et, par exemple, des scènes d’amour ? La réponse est rien, ou presque rien. Tyler Bates, à qui l’on doit notamment la BO des Gardiens de la Galaxie (avec une approche strictement opposée) et de Deadpool 2, l’atroce 300 et celles plus en touché de Watchmen et du Punisher n’est pas notre compositeur préféré. Il vient ici en renfort auprès de Joel J. Richard, qui avait assuré seul les deux premiers films de la série. Richard est un compositeur très à l’aise pour illustrer les moments épiques, les changements de rythme. Tyler Bates est un compositeur unidimensionnel qui est soit dans le surlignage extrême des images (la paraphrase), soit dans la composition de ponts musicaux illustratifs globalement inintéressants. C’est le sentiment qu’on retire ici de cette BO à la fois longue et pénible à explorer : Tyler Bates n’a rien à ajouter aux images, il les poursuit plus qu’il ne les fait parler.

Malgré un budget conséquent, le rendu du score est synthétique et factice, ajoutant de l’irréalité à l’irréalité. Tick Tock Mr Wick est affreux. Le son est métallique, froid et assez désagréable. Les séquences marocaines (Wick In Morocco par exemple) sont carrément foireuses et ne gagnent pas à être réécoutées séparées du film. Bates assure le minimum sur des morceaux plus incisifs comme Rain Chase ou le très Carpenter, Antique Gun Assembly. On peut trouver un certain charme aux quelques séquences lentes telles que le joli Elder Tent Offering, qui passerait presque comme de la musique expérimentale ici. Pour le reste, Bates et Richard proposent une illustration de blockbuster assez désincarnée et peu subtile, qui est aussi plan-plan, scolaire et sans imagination que le film lui-même est révolutionnaire par certains aspects. Il y a bien quelques plages à sauver comme Grand Central Station (magnifique sur deux minutes et quelques), le curieux et prog-rock Winter At The Continental (morceau saisissant s’il en est) ou encore le lumineux et minimaliste The Glass House mais rien n’y fait : ce disque ne gagne pas à être écouté et réécouté.

John Wick 3 est l’illustration parfaite selon laquelle on peut faire un très bon film avec une BO plus que médiocre. L’album est disponible en vinyle mais il faudrait être un peu bête pour ne pas préférer le DVD. L’image de John Wick emporte tout sur son passage. Elle est si forte et puissante qu’elle ne laisse de place pour rien d’autre. C’est ainsi.

Tracklist
01. Parabellum (opening titles)
02. Tick Tock Mr Wick
03. Taxi Ride
04. Excommunicado
05. Rain Chase
06. Antique Gun Assembly
07. W Horse Whisperer
08. Dance of the Two Wolves
09. The Adjudicator
10. Wick in Morocco
11. Kill What You Love
12. Continental Morocco
13. Desert Walk
14. Elder Tent Offering
15. He Shot My Dog
16. Grand Central Station
17. Cycle Samurais
18. The Glass House
19. Deconsecrated
20. Winter At The Continental
21. Shotgun Hot Tub
22. Glass House Fight
23. Zero vs Wick
24. Really Pissed Off (End Credits)
Ecouter John Wick 3 Parabellum Official Soundtrack

Liens
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Peter Perrett / Humanworld
[Domino Records]

Il faut bien considérer cela comme un miracle. Peter Perrett est revenu...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *