Johnny Marr fait du New Order tout seul, et pendant ce temps Morrissey…

Johnny Marr - Fever Dreams PT 1Johnny Marr a beau être un demi-dieu et l’un des guitaristes les plus (physiquement et techniquement) cools de la planète, son nouveau single Spirit Power And Soul, premier extrait d’un EP à paraître mi-octobre intitulé Fever Dreams Part 1, a beau être tourné vers le futur et l’espérance, il nous fait plutôt penser au passé. Il y a bien ce riff et ces accords quasi irrésistibles qui jaillissent d’une Fender en surchauffe, ce “hook” caractéristique qui vous saisit et propulse le morceau entre power rock et dance rock, mais aussi la sensation tenace qu’on essaie de nous refaire Electronic, des décennies plus tard, ou que New Order a viré Peter Hook et Bernard Sumner et évolue désormais avec une I.A drôlement futée et inspirée à sa tête.

Il n’y a pas grand chose à redire sur la qualité du single, accrocheur, emballant, avec un refrain peut-être un peu faiblard, si bien qu’on se laisse avoir facilement. Le texte est simple, imprégné de cette énergie feel good et de ce positivisme champion que Marr a adopté, à côté d’une hygiène de vie impeccable, depuis la fin des années 90.

“Yesterday is gone/  Today I’m so on the run / How strange tomorrow will be / For you and for me / Cos we got soul don’tcha know ?/
Now put your faith in the skies/  And see the blues in my eyes / Now it’s starting to dawn/  What in the world’s going on ?/ (…)
Now time has come Spirit power and soul And I get the feeling Spirit power and soul”

Qui trouverait à redire à ça ?  C’est juste bien et aussi excitant qu’un single de Cast

Sur scène, Johnny Marr a donné ces derniers jours un aperçu de nouveaux morceaux qui sont très bien aussi. Il a chanté également The Headmaster Ritual de The Smiths. Pendant ce temps là, Morrissey mettait Vegas dans sa poche et enchaînait sur une tête d’affiche magistrale dans un festival à Chicago. Son How Soon Is Now, à l’ouverture et introduit par quelques mots de My Way a capella, évoluait trois divisions au dessus. Toujours à la recherche d’une maison de disques pour son nouvel album, il n’a proposé aucun nouveau morceau.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Plus d'articles de Benjamin Berton
Rediffe estivale : On a retrouvé les Pixies / Les Pixies ont un incroyable Talent
L’été est souvent l’occasion de revoir des chefs d’œuvre du cinéma comme,...
Lire la suite
Join the Conversation

1 Comment

  1. says: zimmy

    Curieusement, le refrain sonne beaucoup plus accrocheur en version live. Ou plutôt pas curieusement du tout: en version disque, la partie instru est mixée au même niveau que la voix, ce qui noie un peu le refrain. En live, avec une voix de Marr non écrasée par les instruments, ça fonctionne mieux. Problème de production… ou de déficit de puissance vocale de Marr?

Laisser un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *