Kelley Stoltz sort de l’ombre (ou préfère y rester)

Kelley Stoltz - Same PatternAllez savoir si c’est parce qu’il ressemble à notre facteur ou si c’est que son patronyme n’évoque rien, toujours est-il qu’on a complètement oublié que Kelley Stoltz était l’auteur d’un album, In Triangle Time, publié en 2015 sur Castle Face Records. S’il avait opté pour un pseudonyme accrocheur et un look de pop-star, l’Américain avait pourtant tout pour connaître meilleur sort, même si certains médias ont évoqué son cas ici ou là.

L’homme s’est déjà incarné sous de multiples entités, qu’on liste ici pour faire comme si nous étions ultra « up-to-date », mais qu’on ne connaît absolument pas dans les faits : Earth Girl Helen Brown, Loud Fast Fools, Prince Nedick & The Conks, Robert Chuffley & The Tranquil Peoples Choir, The Fuckaroos, Willie Weird, Zig Speck And The Specktones. Voilà un name dropping qui ne sert donc strictement à rien ! De même, il faut avouer que ses huit (!!) précédents albums sont passés en dessous des radars. Et ce même s’il a fait ses débuts sur Sub Pop avant de s’acoquiner avec Jack White et de faire office de guitariste lors de la dernière tournée d’Echo and The Bunnymen.

Mais ce beau curriculum vitæ ne dit pas grand-chose finalement sur ses appétences. Reste donc à se forger une opinion sur la foi de Same Pattern, extrait de Que Aura (Castle Face) qui paraîtra en Europe le 8 septembre. Il convient alors de placer Kelley Stoltz en cousin germain de Luke Temple. Comme le leader de Here We Go Magic, le quadra basé à San Francisco transgresse le format pop-song, dont on retrouve pourtant tous les éléments classiques, pour prendre la tangente kraut-rock. Le résultat est à la fois dansant (un peu) et salement mélancolique (beaucoup). Parfait pour une rentrée automnale donc.

Tracklist
01. I’m Here Fore Now
02. Tranquilo
03. Get Over
04. Feather Falling
05. No Pepper for the Dustman
06. Looking for a Spark
07. Same Pattern
08. For You
09. Possessor
10. Walking Against the Green Light
11. Empty Kicks
Liens
Ecrit par
Ecrits aussi par Denis

Bill Ryder-Jones / Yawny Yawn
[Domino]

Un coup de cœur ne s’explique pas, ne se verbalise pas –...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *