Marble Sounds / Tautou
[self-published]

8 Note de l'auteur
8

Marble Sounds - The ins and outsLa plupart des gens tiennent la pop music pour un art mineur. La pop ne demande pas beaucoup d’entraînement et il n’est nul besoin d’être un virtuose de l’instrument pour la pratiquer. Beaucoup de compositeurs racontent que les mélodies et les refrains leur viennent dans leur sommeil, en traversant la rue ou en jouant avec leurs gamins. Mais, cela n’empêche pas que la pop music, à travers les âges, est le territoire réservé de types qu’on qualifierait sans doute de génies s’ils officiaient dans d’autres disciplines. La pop est une affaire de séduction immédiate. Elle a le pouvoir redoutable de réparer les cœurs brisés et les âmes perdues. La pop peut déclencher une crise de larmes quand vous êtes heureux et vous faire rire aux éclats quand vous êtes triste comme le jour. Elle est capable de faire en sorte que des femmes vous aiment pour de mauvaises raisons et peut transformer vos plus bas instincts en culpabilité en l’espace d’une seconde.

English version below

Tout le monde connaît les Beatles. Il y avait au moins deux génies dans ce groupe-là, si on tient à ce qu’on en dit. Brian Wilson est un compositeur pop fameux. Et puis il y a la mystérieuse Ligue des Chanteurs Pop Extraordinaires, dont les membres travaillent dans l’ombre au sein de l’industrie musicale. Ces types sont juste des génies industrieux qui capturent les mélodies au filet avec un peu de travail et de savoir-faire. De temps en temps, ils sortent une chanson pour laquelle la planète entière pourrait se damner. Certains sont ceux qu’on appelle des « comètes à tube » (one-hit wonder), tandis que d’autres passeront leur vie à composer sans aucune reconnaissance véritable. Pieter Van Dessel fait partie de ces types là (les premiers, les seconds, ce qu’on voudra – on est tous le génie de quelqu’un). Il a le superpouvoir et Tautou, le troisième album de son groupe Marble Sounds, est une nouvelle preuve de ce qu’il peut faire. Son autre groupe, Plastic Operator, avait aussi produit des hits irrésistibles comme la chanson Folder, mais Van Dessel a commencé à tutoyer la popularité avec le précédent album de Marble Sounds, il y a deux ou trois ans, et notamment grâce à une chanson The Time To Sleep et à la vidéo qui l’accompagnait. The Time To Sleep était en parfaite résonance avec ce qu’on pourrait appeler la mélancolie de notre époque IKEA. Marble Sounds est devenu un groupe important au Benelux (ce qui en fera rire certain) et c’était plus que mérité.

Tautou, le nouvel album, est un joyau de mélancolie sucrée/salée qui a belle allure sur la couronne naissante de Van Dessel. Tautou, le titre, fait référence à l’actrice française Audrey Tautou, si nos informations sont bonnes. Et c’est un super titre car la musique de Marble Sounds sonne exactement comme Audrey Tautou. Comment est-ce qu’une musique pourrait sonner exactement… comme une actrice ? Hé bien, parce qu’elle est fraîche, enfantine et chaleureuse. Parce qu’elle est drôle avec de grands yeux amoureux et plutôt jolie (mais pas sexuelle). Audrey Tautou, comme tous les jolies filles, est parfois triste et se sent seule. Elle aime s’envelopper dans des pulls en laine mohair pour se réconforter en buvant du thé. Vous saisissez l’idée ? C’est exactement ainsi que sonne la musique de Marble Sounds. Tout le monde aimerait faire l’amour avec Audrey Tautou parce qu’elle est chouette et parce qu’elle pourrait tout à fait être notre meilleure amie.
Le premier single de l’album, The Ins and Outs, était un peu trop uptempo et enluminé pour nous. Il nous a rappelé qu’un jour on avait pu écouter Coldplay sans se sentir mal, mais il ne sonnait pas tant que ça comme un titre de Marble Sounds. A l’oreille, on pouvait se dire que Van Dessel et son groupe avaient bénéficié d’un peu plus d’heures de studio (et probablement d’argent) que par le passé pour lorgner sur ce son pop et vaguement FM. Mais malgré ou à cause de cela, The Ins and Outs nous laissait sur notre faim. On pourrait même dire que c’est la chanson la plus faible de tout le disque, ce qui peut vous donner une idée de sa qualité.

La musique de Marble Sounds repose principalement sur le piano et les cordes. Elle n’est pas conduite par la guitare, ce qui est singulier pour un groupe indie. Cela donne au son de Marble Sounds une patine nostalgique et classique immédiate qui est au cœur de son charme. L’autre astuce qui relève de la magie chez eux est l’utilisation qui est faite du « crescendo épique ». Marble Sounds compose les plus beaux « crescendos épiques » du marché de la pop. Ecoutez juste The First Try et vous comprendrez. On sait, dès le début de la chanson, que le piano va grimper, grimper et élever le morceau à des hauteurs insensées. C’est fait de façon remarquable et Van Dessel a une voix qui est parfaitement adaptée pour modeler ces ascensions émotionnelles. La musique de Marble Sounds est à la fois intelligente et subtile. K.V est un immense titre pop emballé en 3 minutes et 47 secondes. Le morceau est une vraie caresse pour l’oreille. On y sent le temps passer comme des grains de sable qui s’écoulent dans un sablier. Et toute sensation de peine ou de tristesse s’évanouit aussi vite. Il n’y a rien d’ironique à appeler cela de la mélancolie IKEA. Les meubles IKEA sont faits pour cette raison : soigner nos peines et éloigner la maladie, nous inspirer un sentiment de protection, d’être bien chez nous alors que nous vivons dans un monde froid, oppressant et conformiste. IKEA n’a pas de rival pour procurer ce sentiment à grande échelle. Et la musique de Marble Sounds est aussi bonne dans son genre qu’IKEA l’est pour faire des meubles. C’est pour cette raison qu’elle doit devenir populaire.

Nous ne sommes pas sûrs à 100% que Set The Rules, avec ses effets vocaux, sera encore écoutable en 2040 mais en 2016, c’est une chanson qui donne la chair de poule. Une chanson d’emphase et qui est puissante comme un ours polaire. Une chanson qui donne de l’espoir et envie de liberté. L’instrumental Roque est parfait et on pourrait facilement donner un bras pour These Paintings Never Dry et Present Continuous, qui sont deux des meilleurs titres du LP. Tautou est composé de 10 chansons et, si l’on excepte les réserves qu’on a mises sur le single (auxquelles on associera le francisant et séduisant Tout et Partout, pour les mêmes raisons), aucune n’est faiblarde. Le diptyque composé de Ten Seconds To Count Down et (How It’s Going To) End vaut le déplacement à lui seul. Ce sont deux morceaux « de fin du monde » qui valent des milliards (de ce que vous voulez). Des réussites absolues.

Le rapport au temps (le matin, l’âge, l’amour, le soir, la fin du monde) est omniprésent dans les textes de Van Dessel et c’est tout sauf une coïncidence car le temps est la matière première de la pop. Tout le monde connaît le mot fameux de Shakespeare sur les rêves et la nature de toute chose. La pop est faite avec du temps. Le rock est d’électricité. La pop uniquement de temps. C’est du tempo, du rythme, du silence et des notes qui flottent dans l’air pour atteindre l’oreille. Marble Sounds is probablement l’un des seuls groupes aujourd’hui qui fabriquent de la musique à partir du temps. On le sent passer entre les oreilles/les doigts lorsqu’on écoute (How It’s Going To) End et c’est une sensation vraiment merveilleuse et unique.
On vous recommande vraiment d’écouter cet album dans le cocon de votre appartement, de votre tente ou de votre palais. Contemplez votre mobilier IKEA, serrez contre vous ceux que vous aimez et songez à ce que la vie a de bon/cruel.

Most people think pop music is a minor art. It doesn’t require much practicing. You don’t even need to play your instrument like a virtuoso. Many composers say melodies and choruses come when they are asleep, walking down the street or playing with their kids. But pop music is nonetheless, through the ages, business for people who’d be called geniuses in many other disciplines. Pop music is a matter of immediate seduction. It has the infinite power of mending hearts and souls. It can make you cry without a reason then laugh out loud when you are sadder than stone. It makes some women love you for bad reasons and can turn your hatred feelings into intimate guilt in a second.

We all know The Beatles. There were at least two geniuses in that very band, according to reports. Brian Wilson is a famous composer. Then there is the mysterious League of Extraordinary PopSingers, whose members are working in the shadows of music industry. Those guys are industrious independent geniuses who can capture pop tunes with a bit of work and sometime emerge to the front with a song you’d die for. Some are hit-wonders, some will stay on secret mode for most of their composing lives. Pieter Van Dessel is one of those guys. He has the superpower within him. With Marble Sounds’ new album Tautou is another proof of what he can do. His other band, Plastic Operator, has produced a few irresistible simple hits such as Folder, but he approached popular fame with Marble Sounds’ second LP two or three years ago, thanks to a song (The Time To Sleep) and a video who were in perfect resonance with our IKEA melancholy era. Marble Sounds became quite a big band in the Benelux (which could make some ridiculous people laugh) and it was a good reward.

Tautou is Marble Sounds’ third album and it is another melancholic bittersweet jewel on Van Dessel’s crown. Tautou is a reference to French actress Audrey Tautou. It is a great title because the music sounds exactly like Audrey Tautou. How could music sound… like an actress? Well, it is both fresh, childlike and full of warmth. It is funny with big loving eyes and gorgeous (but not that sexual). Audrey Tatou, like many beautiful girls, is sometime sad and lonely. She likes to wrap her body into wool-warm pullovers when drinking tea. You get it? That’s what Marble Sounds sounds like. Everybody would like to make love with Audrey Tautou because she is good looking and your best friend at the same time.
First single, The Ins and Outs was a bit uptempo for us. It reminded us of the time when you could listen to Coldplay without feeling unwell but it didn’t sound that much like Marble Sounds. We could tell by the sound Van Dessel and his band had used many studio hours (and probably more money) to achieve some FM sounding pop tune like this. But The Ins and Out doesn’t work that well and could be said the weakest song of the LP, which gives you a hint on how good it is.

Marble Sounds’ music relies on piano and strings. It is not guitar driven, which is something singular for an indie band. It gives their sound an immediate nostalgic and classical “patine”/texture which is at the core of their seduction process. The other magical “trick” used here is the “epic crescendo”. Marble Sounds makes the best “epic crescendos” you can get in modern times. Just listen to The First Try and you’ll get it. You know, since the beginning of the song, the piano is going to ascend and elevate you to the end of it. That’s remarkably done and Van Dessel has such a comforting voice to do this. Marble Sounds’ music is packed with subtlety and intelligence. K.V is 3 minutes 47 seconds of pure pop genius. It is a smooth caressing song. We can feel time passing and trouble leaving by miracle. It is not irony when talking about IKEA time melancholy. That’s what IKEA furniture is made for: curing our pains and diseases, make us feel at home though we live in a cold, industrial and conformist world. Feel comfortable. And it is good at doing this. Marble Sounds’ music is as (pop) good as IKEA is good at doing furniture. We are not sure Set The Rules, with its vocal effects, can age for 10 or 20 years and still be great in year 2040 but it sure is in 2016. It has emphasis and power. It gives us hope and an immense sense of freedom. Instrumental Roque is perfect and we could die for These Paintings Never Dry which is, with Present Continuous, one of the best songs here. Tautou is ten songs long and there is not a weak one (if we consider the single is not that bad and we could mistreat the French spoken Tout est Partout for the same reason). You should listen to Ten Seconds To Count Down and (How It’s Going To) End which are really really amazing set together. Those are two “end of the world” songs which are worth a million whatever-currency-you-use.

The sense of time (morning, age, love, evening, end of time) is omnipresent in Van Dessel’s lyrics and it is not a coincidence because time is just what pop songs are made of. You all know Shakespeare’s famous world about dreams being the substance of all stuffs. Pop is time-made. Rock is electricity. Pop is but time. It is tempo, silence and notes floating in the air to reach the ears. Marble Sounds is probably one of the only bands who so deliberately uses time to make music. You can feel time passing through your ears/fingers when listening to (How It’s Going To) End and that’s a wonderful and unique sensation.
You really should listen to this LP within the shrine of your flat, tent or palace. Contemplate your IKEA furniture, grab the ones you love and think about how good/cruel life could be.

Tracklist
01. the Ins and Outs
02. The First Try
03. K.V
04. Set The Rules
05. Present Continuous
06. Tout est Partout
07. Roque
08. These Paintings Never Dry
09. Ten Seconds to Count Down
10. (How It’s Going To) End
Écouter Marble Sounds - Tautou

Liens
Ecrits aussi par Benjamin Berton

Maud Geffray, la harpe et Philip Glass

On attendra d’avoir accès à l’ensemble du projet pour porter un jugement...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *