Marie-Flore ne sait toujours pas si ça va, même si son cœur y va bien

Marie-Flore par Enzo OrlandoOn pourrait se dire que quand le cœur va tout va. Ce n’est visiblement pas le cas pour Marie-Flore, l’une des auteures-compositrices les plus douées du pays. Quoique.

En fait, la trentenaire parisienne, dont le dernier clip vient de paraître (voir ci-dessus), s’apprête à rebooter son troisième album studio (Je ne sais pas si ça va, sorti en juin 2022 via 6&7). Une version légèrement augmentée que l’artiste a baptisée Je sais toujours pas si ça va.

Visiblement ça va tout de même pas trop mal, côté transport amoureux d’abord. Dans le clip illustrant Mon cœur y a va bien, filmée par Enzo Orlando, Marie-Flore semble en pleine bourre et très sereine (le mobilier design la mettant dans tous ses états). « Mon cœur y va bien / J’ai juste deux, trois / Egratignures, c’est rien / J’ai pas besoin des premiers soins » chante-t-elle dans cette revenge song impeccable taillée pour le dance floor. Même pas (plus) mal donc.

Artistiquement aussi, puisque la jeune femme embras(s)era L’Olympia pour la première fois (en tête d’affiche) le 6 avril prochain (les réservations sont toujours possibles).

La réédition du long format sortira vendredi 31 mars 2023 regonflée par 3 titres enregistrés avec un quatuor (20 ans, Mal Barré et Je sais qu’il est tard) et par son duo récent avec Julien Doré (le très beau Palmiers en hiver, dont l’original figure sur l’indispensable Passade Digitale, EP paru en 2017).

La musicienne a partagé un moment avec Zazie lors du dernier Taratata. Les coulisses…

Mon cœur y a bien lyrics
Mon cœur y va bien,
J’ai juste deux, trois
Egratignures, c’est rien,
J’ai pas besoin des premiers soins

Tu peux garder ton venin,
Le ravaler, d’ailleurs si tu regardes bien
C’est moi qui suis sur scène,
Et toi dans les gradins
Il parait même que tu chantes mes refrains

Tu – Tu vois fallait pas
Te foutre de moi,
Surtout quand j’vois
Ce que tu deviens toi

Ce que tu deviens toi !

J’ai bien vu tes appels de phares,
Mais faut que tu circules,
Circule, y’a plus rien à voir,
Je sais, je sais, ça te fait bizarre,
Mais fallait pas !

Toi t’as voulu partir,
Parier sur lequel allait s’en sortir,
Mais y’avait pas dix mille façons de le faire,
De le dire,
Non y’avait pas, dix mille façons de quitter le navire

Tu – Tu vois fallait pas
Te foutre de moi
Surtout quand j’vois
Ce que tu deviens toi

Tu – Tu vois fallait pas
Te foutre de moi
Surtout quand j’vois
Ce que tu deviens toi

Qu’est ce que tu deviens toi
Qu’est ce que tu deviens toi

Tu vois fallait pas
Te foutre de moi
Surtout quand j’vois
Ce que tu deviens toi

Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots clés de l'article
, ,
Ecrit par
More from Beecher
Vidéo : Hero Fisher présente Sylvie
On ne sait pas grand-chose de Hero Fisher, si ce n’est que...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *