Palju õnne, Eve Komps!

Imandra Lake - ViludusPeut-être est-ce une coutume baltique ? Toujours est-il qu’en Estonie, c’est visiblement la personne qui fête son anniversaire qui offre un cadeau. L’idée est bonne. Surtout quand elle prend la forme d’un tout nouveau morceau du duo Imandra Lake, Viludus, sorti à l’occasion du quarantième anniversaire d’Eve Komps, chanteuse du duo qu’elle forme avec l’omniprésent Rein Fuks, tous deux par ailleurs membres de Pia Fraus. Viludus ? Quelle est donc cette langue ? De l’estonien, tout simplement. Si Pia Fraus a depuis toujours joué la carte internationale, les escapades du duo au sein d’Imandra Lake se sont toujours chantées dans leur langue maternelle et force est de constater que malgré l’hermétisme imposé par ce choix radical et tout à fait louable, cela fonctionne à merveille depuis 12 ans maintenant. En deux albums remarquables, une poignée de EP et un paquets de remixes, petite spécialité locale, le duo adepte d’une pop léthargique ayant glissé d’une folk à la Mojave 3 à ses débuts vers des ambiances bien plus cotonneuses et éthérées à présent a su placer l’estonien sur la carte des langues rares de la pop musique.

Avec pour un invité de luxe John McEntire qui depuis son Soma Electronics californien accompagne le duo à la batterie et à la production avec sa patte caractéristique, Viludus est une belle et longue balade de près de 6 minutes qui nous transporte en plein hiver sur les rives gelées de la mer baltique. Le morceau s’y développe dans une lenteur contemplative que viennent souligner des cuivres capitonnés de toute beauté. Le temps semble comme suspendu, on n’a pas tous les jours 40 ans. Palju õnne, Eve Komps!

Premier inédit depuis le dernier album d’Imandra Lake, Avane en 2014, Viludus pourrait marquer un retour attendu d’un duo dont on vous reparlera.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Ecrit par
More from Olivier
Fandor / En Quatrième Vitesse
[Nemo Records / Electric Romeo]
Qu’a donc en tête ce jeune Fandor qui pose dans un photomaton...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *