Peter Doherty rechute sur une bonne chanson

Peter Doherty & Frédéric Lo - The Fantasy Life Of Poetry & CrimeOn désespérait depuis quelques années de retrouver le Peter Doherty frais, inspiré et sautillant de ses années Libertines. Même si les derniers concerts de son groupe reformé ont compté parmi les plus beaux moments du quatuor, les livraisons solo du désormais Normand laissaient à désirer au point qu’on en venait, nous aussi, à se moquer sottement de son embonpoint. Avec un nouvel album à paraître, The Fantasy Life of Poetry & Crime, dans un trip romantique façon XIXème qui lui va à merveille (puisqu’entre autres inspiré par les mythes normands et d’Etretat comme… Arsène Lupin), enregistré et composé en compagnie de Frédéric Lo (le compagnon rêvé de dizaines d’artistes majeurs), on se reprend à espérer.

Le duo vient de révéler un nouveau single, You Cant Keep It From Me Forever, qui sonne comme un titre de Morrissey circa 1988, c’est-à-dire un de ces machins portés par un jeu de guitare vif et pop, qui respire l’englishness, l’élégance et la bravoure. Dans ce morceau entraînant, Peter Doherty revient sur son sevrage et la tentation de replonger. Ecrit à l’époque où il ne croyait pas lui-même rester clean indéfiniment, le titre évoque la roublardise du junky en désintox, les coups tordus et les ruses, mais aussi l’idée fixe que représente un possible retour à la consommation. Le morceau exécuté en moins de trois minutes est classique, n’époustoufle pas par la qualité de son texte (un peu chiche, il faut l’avouer) mais s’appuie sur une mélodie bien trouvée et assez redoutable qui nous porte jusqu’au bout sans trop de difficulté. Frédéric Lo serait-il le nouveau Stephen Street du Britannique ? C’est avec ce genre de ritournelles que le compositeur Doherty est né (des chansons de boy-scouts) et c’est probablement par celles-ci, et au coin du feu, qu’il renaîtra. Entre les références poétiques, romantiques, la guitare acoustique, et le charme du lover aux joues rondes, on imagine sans trop de mal que Doherty reposé et nourri aux céréales bio a encore de belles compositions devant lui.

Alors qu’il annonce dans une interview récente au NME qu’il pourrait bien y avoir de nouveaux titres des Libertines très bientôt, on se dit qu’il y a peut-être une vie après la vie. Une vie rêvée et fantastique de romance, de crime et de poésie, bien sûr.

Peter Doherty & Frédéric Lo – The Fantasy Life Of Poetry & Crime

Lire aussi :
Peter Doherty with Simon Spence / A Likely Lad [Little Brown]

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
Olivier Rocabois / (Olivier Rocabois) Goes Too Far
[Acoustic Kitty]
On accueille toujours avec un certain scepticisme les travaux passéistes ou de...
Lire la suite
Join the Conversation

1 Comment

  1. says: zimmy

    La première vidéo n’est pas désagréable mais la musique sonne un peu trop comme un revival de la pop jingle jangle du milieu des années 1980. Je préfère le dandysme Brummel/Wilde du second morceau. A suivre.

Leave a comment
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.