Playlist Pénurie d’essence, Stations service et pétrolettes

Pénurie d'essence par Hugo Clément

On est à deux doigts de dégainer la playlist Apocalypse mais on va attendre un peu et se contenter d’une playlist Pénurie de carburant. Car si l’histoire est un éternel recommencement comme souvent la pop music, le rap, le rock et la country ont déjà exploré ce que vous ressentez actuellement en faisant la queue pour remplir votre 3008. Tout ceci a été vécu avant : la queue, l’angoisse du réservoir vide, la grève, l’émotion vive qui vous saisit quand ce gros con ventru vous double dans la file, le regard triste des enfants à qui vous annoncez que vous ne pourrez pas les conduire au match parce que vous n’avez plus d’essence, …. Notre playlist Pénurie devrait vous réconforter ou du moins vous aider à patienter. 

1. John MayallGasoline Blues (1974)

C’est quand même un peu triste cette histoire de fin de l’essence, des prix qui mntent et de la pénurie. Il fallait bien un jour que cette belle chanson de John Mayall rentre en résonance avec ce qui nous arrive. Oubliez Dylan et ces conneries sophistiquées de hippie : l’essence est un problème de vrais mecs qui a été admirablement traité par les chanteurs country. John Mayall n’a même pas eu besoin d’être américain pour ça : il contourne Leadbelly par la voie la plus courte, fait un bout de route avec Eric Clapton (son pote) et signe ce Gasoline Blues inspiré. On en pleure tellement c’est beau : de l’essence au clair de lune.

2. Television PersonalitiesThe Engine Driver Song (1990)

Ca n’est pas loin d’être notre chanson préférée du groupe. On peut voir le drame où il n’est pas ou envisager la chose avec un brin de poésie. C’est le choix que fait Daniel Treacy qui chante ici un très beau portrait de jeune fille (triste) qui rentre chez elle après une déception fatale. Personne n’est là pour la saluer au moment de son départ. Elle fait du stop ou prend le train. C’est triste et ça date de l’époque d’avant le covoiturage.

3. The KinksA Gallon of Gas (1979)

Dans toutes les situations, rester classe et calmes avec les Kinks. Les frères Davies avaient vu le problème comme souvent bien avant les autres sur ce disque là. Leur rêve américain ne sera jamais vraiment atteint malgré les courbettes de composition réalisées par leur leader Ray. Mais le titre reste et cette idée que même si on a réussi à acheter une grosse voiture (une Cadillac ici), il n’est pas toujours simple de faire le plein. Prophétique ? Ils ne peuvent pas s’en empêcher. Et l’album s’appelle Low Budget. What else?

I went to my local dealer to see if he could set me straightHe said there’s a little gas going but I’d have to waitBut he offered some red hot speed and some really high grade hashBut a gallon of gas can’t be purchased anywhereFor any amount of cash

4. Dire StraitsHeavy Fuel (1991)

Il faut vraiment qu’on soit en manque pour s’enfiler cette horreur ici avec une intro bonus shreddée par Mark Knopfler, le guitariste qui donne envie de ne se déplacer qu’en mode acoustique. Quoi ? Heavy fuel, heavy guitar, même combat. On noue un bandeau pruneau autour du crâne et on file faire le plein chez Total.

5. Lana Del ReyQueen of the Gas Station (2012)

Science-fiction. Mensonge. Chanteuse du passé. Il n’y a plus personne dans les stations et certainement pas des nanas sexy qui vous font le plein d’essence. Si vous avez de la chance, vous pourrez réussir à mettre votre carte dans la fente en autonomie et à remplir votre réservoir sans parler à personne. Un café au distributeur ? C’était avant, quand il ne fallait pas se battre pendant 2H pour accéder aux pompes. On est tout juste bons à se souvenir de comment c’était avant.

6. Velvet RevolverGas and a Dollar Laugh (2007)

Mettez des musiciens de Guns n’Roses et des Stone Temple Pilots et vous obtenez ce supergroupe un peu dégueulasse mais efficace qu’est Velvet Revolver. Au bout de la troisième tournée, et après avoir comparé la longueur de leur boa, ils se mettent à composer une chanson sur l’essence. Ca ne manque pas avec ce puissant Gas and A Dollar Laugh. Balance ton petit cul comme une pute si tu veux avoir l’essence pour rien. Couche toi là et je te concède une petite ristourne de 20 centimes à la pompe. C’est ça l’idée. 

7. David BowieCat People (Putting Out Fire) (1982)

Celle-ci est plus tirée par les cheveux mais on peut l’ajouter sans honte. Tirée du film du même nom Cat People est un chouette film érotico-horrifique de Paul Schrader dans lequel Bowie va s’impliquer fortement tandis que Giorgio Moroder compose la bande son instrumentale. Le chanteur signe ainsi la chanson titre plutôt pas mal qui parle de foutre le feu avec de l’essence.

And I’ve been putting out the fire with gasolinePutting out the fireWith gasoline

Si on en trouve coco….

8. MetallicaFuel (1998)

Donnez moi de l’essence, donnez moi du feu ou je vois rouge. C’est en substance, ce cri du fuel junky qu’est le chanteur de Metallica à l’ouverture de leur album Reload. La chanson célèbre le plaisir de rouler à tombeau ouvert sur un circuit avec son dragster. C’est assez typé mais ça prouve qu’il ne faut pas déconner avec l’essence. Jamais.

9. Mad Max vs K2000 – The Knight Rider

Comme un orgasme de fin de semaine résonne dans vos oreilles la douce musique d’un medley entre le thème de K2000 et les images de Mad Max, à une époque où la mythologie de la citerne pleine ou vide et de la vitesse sur route était un rêve, voire un fantasme viriliste et sexuel de premier plan. Allez, on se régale une dernière fois. Peu probable qu’on revive cette extase un jour avec nos voitures électroniques et nos trottinettes à ailes.

10. Tank Runs DryAlready Dead (2009)

Il faut avouer que la thématique pétrolifère ne rime pas forcément avec légèreté. Le groupe « Panne sèche » n’a pas marqué les annales mais comme dirait Cristina, « il est dans le thème » avec cet extrait de leur unique (?) album prophétique, Already Dead. Et tout ça en 38 secondes. Bravo les gars. Votre empreinte carbone aura été réduite au minimum.

11. Bloc PartyPrice of Gas (2006)

L’alliance de Bloc Party, de Mélenchon et de la CGT : c’est sur l’album Silent Alarm.  Le groupe se rend compte que le prix de l’essence augmente et décide de prendre les alarmes. C’est la Révolution, on va reconduire le Roi qui tente de se faire la malle à Versailles et on sort les pelles et les lances. Si ça continue, on va tout faire péter.

We’re going to win this
With spades and truncheons, guns and trowels
That is how the war will be won
Just swat the fly
Taking care of cars and bodies
Nothing ever comes for free
The ghosts are here, red white and blue

12. The FallContainer Drivers (1980)

Oh ces gros camions citerne qui apportent le délicieux liquide dans nos supermarchés. Comme il n’y a jamais de playlist sans The Fall, Mark E Smith entreprend de composer cette chanson à la gloire des routiers, de leurs problèmes de sueur et de digestion, spécialement pour notre playlist. Ca n’est rien moins qu’une des meilleures du groupe et un portrait d’une catégorie sociale souvent critiquée mais pourtant si noble, remarquable.

Bad indigestion
Bad bowel retention
Speed for their wages
Suntan, torn short sleeves
Look at a car park for two days
Look at a grey port for two days
Train line, stone and grey

13. That Petrol EmotionIt’s A Good Thing (1984)

Sur les cendres des Undertones nait un nouveau groupe qui émue d’avoir pu remplir son réservoir un soir dans une périphérie urbaine du comté de Derry, décide d’appeler son groupe That Petrol Emotion, décrivant ainsi cette intense émotion qui suit l’acte de remplir son réservoir. Oui, remplir sa voiture d’essence est à peu près aussi satisfaisant que de vider sa vessie après avoir trop attendu. Une sensation que ce magnifique groupe pop va essayer de rendre en musique sur chacun de ses albums. On recommande évidemment le premier, Manic Pop Thrill, un chef-d’œuvre dans son genre.

Quoi… c’est pas du tout ça…

14. Larry June & CardoGas Station Run (2021)

On termine en beauté avec cette remarquable chanson nocturne du jeune rappeur de San Francisco Larry June. Parce qu’il n’y a rien de plus romantique et magnifique qu’une station service à la nuit tombée, Gas Station Run change votre attente de 3 heures au Super U en un intense moment de poésie. De rien.

Crédit photo : Hugo Clément via Unsplash

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Mots clés de l'article
, ,
More from Benjamin Berton
Once Upon A Time In… Hollywood Original Motion Picture Soundtrack
[Columbia Records]
Ce 9ème film de Quentin Tarantino n’est peut-être pas le chef d’œuvre...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.