Rayon Vert : le dernier très bon morceau de… Mylène Farmer

Mylène Farmer - L'EmpriseCe n’est pas parce qu’on passe une bonne partie de l’année à dézinguer la variété et la pop mainstream qu’on ne peut pas prêter une oreille bienveillante à l’une des têtes de gondole de la chanson française. Le nouveau disque de Mylène Farmer, l’Emprise, sort le 25 novembre et sera suivi en 2023 d’une tournée, Nevermore 2023, annoncée comme rien moins que « la plus grande tournée des stades jamais réalisée par un artiste français ». On ne sait pas trop ce que ça recoupe et on s’attachera à ne pas en être, ce qui ne nous empêche pas après avoir affiché notre complète circonspection à l’écoute du premier titre de l’artiste, de saluer ce Rayon Vert qui vient d’être mis en ligne.

Composé par les deux tauliers du groupe Aaron, Simon Buret (aussi au chant avec Mylène Farmer) et Olivier Coursier, ce nouveau morceau interprété en duo exploite à la perfection la voix fragile et évanescente de Mylène Farmer en même temps qu’il surfe à merveille sur son personnage quasi burtonien et gothique de princesse solitaire un brin flippante et spectrale. Servi par un clip magnifique (à défaut d’être très imaginatif) de François Hanss, ce Rayon Vert est non seulement servi par un texte lisible et compréhensible plutôt intéressant (peur du vide, solitude, attachement) et cohérent avec l’univers habituel de la star, mais aussi posé sur un accompagnement électro et faussement cordé minimaliste mais efficace. La créature Farmer y gagne en densité et nous fascine malgré nous, sans âge et sans expression véritable, telle une Sylphide pâle et sensuelle, perdue dans les airs.

Le final à deux fois refuse un refrain facile pour se perdre dans une variation alanguie à l’unisson qui suggère la perte dans un espace infini qui sonne comme une déclaration d’amour, un abandon et une ultime dissolution. On doit bien admettre que le titre fonctionne très bien et produit une véritable émotion. A l’échelle de ce genre là, c’est une formidable réussite qu’on peut réécouter et réécouter sans trop de difficulté.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
Youri Defrance : la liberté absolue contre la Covid
Il faudra un certain temps avant que l’univers du rock indépendant se...
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.