Sélection Noël – les coffrets de la dernière chance

Caroline Hernandez Noël 2017On a conscience de ne pas être en avance mais s’il vous manque une idée et que vous avez près de chez vous un disquaire pas trop couillon (disons le, pour Amazon, vous risquez d’être un peu court), il vous reste peut-être une petite chance de mettre la main sur les quelques coffrets qui honoreront votre hotte de Noël.

Chers ou moins chers, anciens ou modernes, inédits ou compilatoires, la sélection est toute subjective et renvoie parfois (toujours) aux goûts exprimés dans l’année. Si vous avez d’autres idées-cadeaux, merci de les ajouter dans les commentaires. Elles seront toujours bonnes à prendre et meilleures que celles qu’on peut vous suggérer sur la bande FM. De toute façon, il y a une rupture de stock sur les intégrales de qui vous savez…

To The Outside Of Everything - A Story Of UK Post-Punk 1977-1981To the Outside of everything – A Story of Post Punk 1977-1991

5 disques, 32 livres et c’est Cherry Red Records qui s’y colle pour cette magnifique histoire du post-punk qui s’écoute presque comme un roman. Le livret est soigné et les disques sont plein jusqu’au gosier de morceaux exceptionnels, connus et méconnus. La sélection alterne les valeurs sûres parmi lesquelles on retrouve tous ceux qui ont accédé à la postérité depuis Joy Division, PiL, Wire, Gang Of Four, The Slits, ou Echo And The Bunnymen, mais aussi des tas de groupes disparus et sous-estimés comme The Pop Group, Alternative T.V., Tubeway Army, ou encore The Fire Engines.

Il faut avouer qu’on ne connaissait pas tout (loin de là) et que ce coffret nous a permis de progresser énormément dans la connaissance d’une période charnière de l’histoire du rock.


The Jazz Butcher - The Wasted YearsThe Jazz Butcher – The Wasted years

On n’en refait pas des tonnes sur ce coffret déjà commenté en long et en large lors de notre retour sur la carrière du Jazz Butcher, mais il reste très très bien fichu. Fire Records a annoncé récemment pour les fans qu’un deuxième coffret, The Violent Years, sortirait en mars 2018. Cela laisse un peu de temps pour découvrir et épuiser celui-ci.

35 livres pour 4 disques majeurs, le prix est raisonnable.


Luke Haines is Alive and Well and Living in Buenos Aires (2001-2017)Luke Haines is Alive and Well and Living in Buenos Aires (2001-2017)

On retourne chez Cherry Red pour un coffret sorti il y a quelques mois et qu’on avait honteusement négligé avant aujourd’hui. Luke Haines s’y présente dans son plus simple appareil, en solo, et sur la durée d’une carrière infiniment riche en réinventions et en matériel caché. Le bonhomme est un régulier de l’encoffrage puisqu’on peut trouver le concernant pas mal de compilations et autres coffrets regroupant (parfois de manière un peu redondante) ses aventures musicales. Ici, il s’agit de la 1ère anthologie solo, en quatre disques magnifiques, ordonnancés chronologiquement la plupart du temps, et dont un qui comprend essentiellement des morceaux inédits. Le coffret est parfaitement habillé, agrémenté de jolis dessins et offre un rattrapage salutaire pour ceux qui n’auraient pas fait l’acquisition de tous les albums solos de l’ancien chanteur de The Auteurs.  Les disques 2 et 3 ont notre préférence mais quelques BBC Sessions et des titres démos valent le déplacement vers la fin. Pour 20 livres, c’est-à-dire trois fois rien, c’est probablement l’affaire de la fin d’année.


Am I Dreaming ? 80 brit girls sounds of the 60'sAm I Dreaming ? 80 brit girls sounds of the 60’s

Ce n’est pas parce qu’on a balancé notre porc comme  les autres qu’on ne peut pas s’émouvoir à nouveau sur les charmes des filles qui chantent. Ok, on s’est montrés balourds des fois, on a tenté des blagues qui ne volaient pas plus haut qu’un élastique de culotte mais ça n’est pas une raison. Il nous reste le rêve. Et le rêve, c’est ce coffret en 3 disques compilatoires qui offre un panorama sexy, érotique et formidable sur l’âge d’or de la pop anglaise féminine des années 60. Les fameuses Swinging Sixties dans toute leur splendeur pour là encore, une vingtaine de livres. Bon, c’est aussi chez Cherry Red qui ne nous a rien envoyé (vrai de vrai) et pour qui on n’est pas encore embauché comme VRP à la petite semaine. Les filles qui chantent, c’est le must pour habiller un Noël en solitaire, un remède contre la solitude et le vague à l’âme, un truc qui remplace la neige, le vin chaud et l’oie farcie par mémé Suzanne. Ici, pour en citer quelques unes, c’est Jan Dalton, Glenda Collins, Kim Davies ou Louise Cordet qui régalent et waoh, c’est incroyablement bon. Si on avait écouté ça avant, on serait sans doute devenus…. Morrissey ou un type dans le genre.


The Fall - Singles 1978-2016The Fall – Singles 1978-2016

Réunir l’intégralité des singles de The Fall sur quasiment quarante ans, et au moins trois ou quatre maisons de disques, c’est l’exploit réalisé (par devinez qui?) sur ce coffret maousse de 7 disques (déclinés en une version face A en 3 CDs plus abordable) présenté pour Noël. A dire vrai, on n’a pas encore écouté le nôtre (bah non, il faut qu’on nous l’offre d’abord) mais comme on connaît presque toutes les chansons dessus, on sait déjà que ce sera un très très beau cadeau et qu’on devra une gratitude éternelle à celui ou celle qui en aura l’idée. Allez…. il faut insister encore un peu plus ? Mark E. Smith n’a pas vraiment le look du Père Noël, ni une hygiène de vie impeccable qui lui permette de passer les fêtes en un seul morceau, mais il s’y entend en matière de singles, de faces B, avec des covers, du n’importe quoi et évidemment quelques ratés. Mais pour le reste, quel spectacle, quelle carrière, quels morceaux ! Le coffret Deluxe de l’année sans aucun doute.


New Order - NOMC15 New Order – NOMC15

On triche un peu mais le lobby New Order travaille dans l’ombre pour qu’on évoque ce double vinyle qui n’est pas tant un coffret qu’un… double vinyle live de New Order, sobre, magnifique, élégant, sans faute de goût et surtout musicalement impeccable. Tout y est jusqu’à la pointe de snobisme qui consiste à noter l’année d’enregistrement des concerts en chiffres romains. Pour le reste, c’est un festival de bons morceaux et un enchantement capturé lors d’une double date à la Brixton Academy de Londres. On me dit que ce disque est sorti en mai 2017 ! Et alors ? C’est pas une raison. On me dit qu’il n’y a pas Peter Hook dessus mais que le dit bassiste commercialise dans le même temps un triple CD de Substance et de tout Joy Division- New Order sur son propre site. Bah oui, c’est vrai et c’est aussi très bien mais il faut bien avouer que le New Order est un très bel objet.


Claude Debussy - The Complete WorksClaude Debussy – The Complete Works

On est un peu en avance mais celui-ci vous fera l’année 2018 sans mal avec ses 33 CDs. C’est le centième anniversaire l’an prochain de la mort de l’immense Claude Debussy et la premire première fois où l’intégralité de son oeuvre sera rassemblée. C’est Warner Classics et Parlophone qui s’occupent de ça. Le prix de vente est ridiculement bas (70 euros !) mais il faudra attendre mars 2018 pour disposer de tous les disques et morceaux du plus influent et moderne compositeur français de l’histoire de la musique. (on s’avance?). Creuset de modernité, précurseur des musiques contemporaines, Debussy est l’homme qu’il vous faut pour avancer dans votre projet de vie. Olé ! Joyeux Noël.

PS : que vient faire Fairytale of New York de The Pogues là-dedans ? Rien, rien du tout. Shane Mac Gowan est juste vivant, ce qui en soi n’est pas une mauvaise nouvelle. Et il n’y a pas de bon Noël sans Fairytale of New York. Comme on n’avait pas encore réussi à la placer cette année. C’est chose faite.

 

Ecrits aussi par Benjamin Berton

Daisy Mortem planque l’arête sous le carnage

De retour en France le 14 novembre à Montpellier, pour un tour...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *