Tchewsky & Wood se donnent rendez-vous sur Pier 28

Tchewsky & Wood - Pier 28Filer un rencard à une pauvre petite fille riche près d’un ponton obscur. C’est une proposition de mauvaise augure qui fait toujours son effet et ce, d’autant plus, quand elle est enveloppée dans l’écran ample et vénéneux d’une électronique rétro chic à la Tchewsky & Wood.

Don’t be late / Cause I can’t … wait / Meet me straight At Pier 28 /
And I … took the bait/  Don’t be late/  I can’t wait / Meet me straight At Pier 28/
I’m a trickster / Always bitter / Feeling sicker I’m your tipster /
Poor little little little rich girl I’m your liar

On ne confierait pas un poste de ministre ou de secrétaire d’État à ces types mais la tentation est forte de céder à l’invitation chelou et de se précipiter pour recueillir cette électro cadencée et cette synthpop à la poésie noire, portée par Marina Keltchewsky et Gaël Desbois. Associés au guitariste Maxime Poubanne quelques années après leur rencontre, Marina « Tchewsky » et Gaël « Wood » proposent une électro aussi séduisante et dévastatrice que les meilleurs plages des Propellerheads. Pier 28 est tiré de leur deuxième et nouvel album, Silent Partners, qui sort le 10 juin. On en reparlera sûrement mais il y a quelque chose de follement rétro et moderne à vouloir réemprunter ce chemin d’un big beat chanté et dansant, faussement enjoué et dévoilant, dans ses lourdes boucles répétées, des secrets noirs et vénéneux. Le clip, réalisé par Igor Keltchewsky, qu’on imagine être de la famille, est lui-même une curiosité qui renforce le côté étrange et un peu kitsch de ce positionnement. On ne sait pas trop quel rapport ont ces robots à la Wall-E avec le morceau mais on se prend à suivre leur course folle dans ces décors désolés et synthétiques comme si notre salut en dépendait. Tchewsky & Wood réussit, autour de motifs anciens et parfois éculés, à produire un nouveau morceau qui nous fait autant penser aux musiques électroniques qu’à la new/cold wave des années 80. Voyager dans le temps et l’espace : c’est déjà un beau programme, quoi qu’on en pense.

close
Recevez chaque vendredi à 18h un résumé de tous les articles publiés dans la semaine.

En vous abonnant vous acceptez notre Politique de confidentialité.

More from Benjamin Berton
Supergroupe : Luke Haines et Peter Buck de REM signent le single du mois
Ce sera sans conteste l’une des collaborations les plus attendues de l’année....
Lire la suite
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.